Contenu éditorial simple : Dossiers de carrière des personnels scientifiques des Musées nationaux (20150497)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Identification du fonds

Identification du service
Archives nationales

Référence
20150497/113-20150497/475 (ancienne sous-série O 30 des Archives des Musées nationaux)

Intitulé du fonds
Dossiers de carrière des personnels scientifiques des Musées nationaux

Dates extrêmes
1793-1986

Importance matérielle
Environ 3 500 dossiers

Description du fonds

Nom des producteurs du fonds
•    Direction des Musées nationaux
•    Direction des Musées de France (1945-2010)

Histoire administrative des producteurs
À partir de 1870, la direction des Musées nationaux est un service extérieur de l’administration des Beaux-Arts au sein du ministère de l’Instruction publique (qui devient ministère de l’Éducation nationale en 1932), subordonné au bureau des Travaux d’art, Musées et Expositions. Elle a pour mission la gestion des musées de l’État compris dans la liste des musées nationaux et dispose d’un droit de regard sur certains musées de province bénéficiant de dépôts de l’État.
Par le décret du 18 août 1945 portant organisation de la Direction générale des Arts et Lettres (DGAL) au sein du ministère de l’Éducation nationale, la direction des Musées nationaux devient une administration centrale, la direction des Musées de France (DMF). Elle a pour attributions les questions relatives à l’administration ou au contrôle des musées d’art, d’histoire et d’archéologie. Elle dispose d’un bureau central, d’un bureau de gestion et de contrôle financier, d’un bureau de la sécurité et d’un service des musées de province annexé au service extérieur de l’administration générale.

Présentation du contenu
Ce fonds de près de 3 500 dossiers regroupe les dossiers de carrière des personnels ayant exercé des professions à caractère scientifique aussi bien que des professions à caractère technique ou administratif, et concerne des personnels stagiaires, contractuels, titulaires et bénévoles.
Les dossiers contiennent souvent des pièces susceptibles d’éclairer un chercheur travaillant sur les spoliations et restitutions d’œuvres d’art. De nombreux documents administratifs peuvent en effet être exploités pour étudier l’activité des personnels des Musées nationaux pendant l’Occupation et après la Libération : correspondance à la hiérarchie, notes, ordres de mission, lettres de félicitations... Certains dossiers, comme celui de Germain Bazin, responsable du dépôt de Sourches, permettent de reconstituer les événements ayant eu lieu dans les dépôts de province, où étaient mises à l’abri les œuvres des collections nationales et plusieurs collections privées. D’autres contiennent des pièces permettant d’aborder les relations des responsables des Musées nationaux avec l’Occupant (relations avec le Kunstschutz, demande d’examen d’œuvres, examen de projets d’échanges d’œuvres… etc) : signalons par exemple les dossiers de Joseph Billiet, adjoint du directeur des Musées nationaux, ou encore celui de Jacqueline Bouchot-Saupique, responsable du secrétariat du directeur des Musées nationaux. L’activité de récupération artistique peut également être éclairée par les dossiers de ses protagonistes, comme Michel Florisoone, Albert Henraux, ou Jacqueline Bouchot-Saupique.
Quelques dossiers dépassent le cadre strict de la carrière administrative des agents. Le dossier de Jacqueline Bouchot-Saupique par exemple contient des rapports du Comité des conservateurs relatifs à des projets d’échanges d’œuvres avec l’Allemagne. Le cas le plus significatif est bien sûr celui du dossier de Rose Valland, dans lequel sont conservées de nombreuses pièces qu’elle a réunies au Jeu de Paume puis dans le cadre de son activité de récupération artistique et de restitution des œuvres, et qui documentent par exemple le sort de plusieurs collections particulières (Rosenberg, Schloss…) ou encore l’activité de Göring.
Enfin, plusieurs dossiers permettent également d’aborder le regard rétrospectif qu’ont pu porter certains acteurs sur les événements, notamment à travers la presse : interview de Jacques Jaujard sur sa politique de protection des œuvres des collections nationales et privées, dossier sur le film Le Train dans le dossier de Rose Valland…

Historique de la conservation
Ces archives ont été versées par la direction des Musées de France aux Archives des Musées nationaux. Le dernier versement a été effectué en avril 1988.
En 2015, elles ont fait l’objet d’un versement aux Archives nationales par la Mission des archives du ministère de la Culture et de la Communication. La série O des Archives des Musées nationaux est alors devenue le versement 20150497.

Modalités d’entrée
Versement

Conservation et accès

Lieu de conservation
Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine :
59 rue Guynemer, 93383 PIERREFITTE-SUR-SEINE

Conditions d’accès
Ces documents sont librement communicables au terme d'un délai de 50 ans à compter de la date du document le plus récent inclus dans le dossier, en application de l'article L213-2 du code du patrimoine.

Conditions de reproduction
Seuls les dossiers librement communicables peuvent être reproduits.

Instruments de recherche
Un instrument de recherche a été réalisé par les Archives des Musées nationaux. Il est désormais accessible en ligne dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.
À signaler : en annexe 1 se trouve un répertoire alphabétique auquel il faut se référer pour connaître le numéro de dossier d’un agent ; l’annexe 3 contient le détail de certains dossiers de carrière, et notamment celui de Rose Valland (p. 60).


 

Coordonnées du service ayant rempli ce questionnaire :
Archives nationales
Département Éducation, Culture, Affaires sociales
59 rue Guynemer
93380 Pierrefitte-sur-Seine
decas.an@culture.gouv.fr

Auteur : Marine ZELVERTE, conservatrice du patrimoine