Contenu éditorial simple : Journal d'un Rochelais sous l'occupation. Notes de Marcel Delafosse, 1942-1945

Une publication des Archives départementales de la Charente-Maritime, 2016, 239 pages

 

Depuis samedi 14 nous entendons le ronflement du canon et des bombardements. Dans la journée de samedi nous avons eu cinq alertes avec passages d'avions et tirs de DCA. Il n'est arrivé ici aucune autre nouvelle que celles données par la TSF. Mais si la ville est encore calme (mis à part le tremblement des fenêtres), la cervelle des Rochelais est en ébullition. Les même gens qui déclaraient il y a peu de temps "il vaut mieux attendre et être libéré sans casse" brûlent maintenant d'impatience, disant "vite, un grand coup... et que ce soit fini".

Tenu avec régularité à partir du printemps 1942, rédigé dans un style précis et circonstancié, non dénué d'ironie, le journal de Marcel Delafosse brosse un portrait saisissant de la vie rochelaise pendant l'Occupation. Il est un témoin particulièrement précieux de la période si éprouvante de la « poche de La Rochelle », où – alors que toute la France était libérée depuis septembre 1944 – une forte garnison allemande demeura jusqu'en mai 1945. Bombardements alliés et arrestations allemandes, évacuations, rationnements, rumeurs et inquiétudes forment le quotidien des habitants, qui vivent dans l'incertitude et dans la peur que – comme sa voisine Royan – la ville ne subisse une destruction totale.

L'édition du journal lui-même est complétée par une présentation historique et une biographie de Marcel Delafosse, directeur des Archives départementales de la Charente-Maritime entre 1937 et 1968. « M. l'Archiviste a tenu un journal de l'occupation, du "siège" et de la libération de La Rochelle. C'est une heureuse initiative, car nul document n'est plus précieux pour les historiens que celui où les faits sont consignés avant d'avoir été altérés dans la mémoire par le temps et les événements subséquents » (Charles Braibant, inspecteur général des Archives et futur directeur des Archives de France, 1945).

 

Références complètes de l'ouvrage