Contenu éditorial simple : Tours. Mémoires de l’aviation

Une publication des Archives municipales de Tours, 2015, 34 pages

 

À l’occasion du centenaire de la création de son terrain d’aviation, la ville de Tours a présenté, du 18 au 22 mai 2015, une exposition qui a mis en lumière la place singulière qu’a eu l’aviation dans la ville. Cet équipement majeur a permis de renforcer la vocation militaire de Tours, déjà bien marquée par la présence de nombreuses casernes maillant le territoire communal. La population locale, qui vivait déjà au rythme des mouvements de la troupe, dont des célèbres 32e et 66e régiments d’infanterie, s’est appropriée cette présence qui participe à l’animation comme au rayonnement de la cité et est aujourd’hui enracinée dans la mémoire collective.

Alors qu’en 1910, le général Foch déclarait « l’aviation, c’est du sport, pour l’armée c’est zéro », dès 1912, une modeste escadrille participait pour la première fois à la revue militaire de printemps sous le regard du président Armand Fallières. La naissance en 1915 du terrain d’aviation sur l’emplacement d’un champ de manœuvres, réclamé depuis des années (et où s'installent les Américains), a ouvert la ville de Tours à la technicité et à l’innovation. Pendant l'Occupation, la Luftwaffe fait construire de nouvelles pistes pour y accueillir ses groupes de chasse et de bombardements, installation que les Alliés essayent de détruire en multipliant les raids en 1944 jusqu'à la libération des lieux le 28 août 1944. Renforçant ses infrastructures et ses spécialités au fil des ans, notamment pour accueillir l'école de chasse à partir de 1952, la Base aérienne 705 de Tours a su s’adapter aux exigences de l’aviation civile en partageant une partie de ses équipements. Cette volonté de concilier la mission de défense du territoire national et les enjeux de l’économie locale a été assurément profitable à la ville de Tours. Celle-ci bénéficie d’ailleurs des nouvelles orientations données par le Ministère de la Défense avec l’accueil récent des directions des ressources humaines des Armées de l’air, de Terre et de la Marine.

 

Table des matières :

Les débuts de l'aviation militaire

L'épopée américaine

Le 31e régiment de l'aviation

L'occupation allemande

L'école des moniteurs

L'école de chasse

La cohabitation avec l'aviation civile

 

Références complètes de l’ouvrage