Contenu éditorial simple : Sanitas. Quartier de mémoire, quartier d’avenir

Une publication des Archives municipales de Tours, 2010, 43 pages

 

Il y a là des barres et des tours, un entrelacs de rues, d’allées et de places, un centre de vie qui porte bien son nom, des cours d’écoles qui, la récréation venue, raisonnent des rires et des cris des enfants. Il y a là encore un centre municipal des sports vibrant des matches qui s’y déroulent, une imposante chaufferie, un jardin exotique dans lequel le douanier Rousseau aurait aimé déambuler et un marché haut en couleurs qui, chaque vendredi, investit la place Saint-Paul et devient à lui seul un pôle d’attraction.

Le Sanitas, c’est aussi et encore une histoire qui s’inscrit dans la longue durée, si chère à l’école des Annales et à Fernand Braudel, et une myriade d’histoires de vie et de mémoires plurielles dans un quartier que tous les Tourangeaux connaissent mais dont ils ignorent pour beaucoup les détails de la construction pourtant si intimement liée à la genèse et à la topographie de la ville de Tours.

C’est, au demeurant, l’un des grands mérites de la célébration du 50e anniversaire du quartier du Sanitas que d’avoir suscité un tel travail d’investigation qui aura, dans un même mouvement, nourri une exposition dont l’itinérance aura accru l’audience et le présent ouvrage qui en constitue en quelque sorte la trace écrite.

 

Références complètes de l’ouvrage