Contenu éditorial simple : Photographies et photographes d’un siècle ancien. 120 ans de passion partagée à Dunkerque

Une publication des Archives de Dunkerque, 2016, 27 pages

 

La Société Photographique de Dunkerque a souhaité célébrer son cent-vingtième anniversaire par une exposition, qui a été présentée du 14 novembre au 23 décembre 2016.

Cette histoire et ses images, comme leur berceau dunkerquois, ont connu beaucoup de destructions. Des milliers de vues ont été détruites et ses statuts originaux demeurent inconnus. Ce sont ceux d’après-guerre, vers 1920 qui nous rapportent son « but » : favoriser et vulgariser la photogra­phie et procurer à ses membres une aide réciproque pour leurs travaux ; organiser des expositions, concours, conférences et cours publics, apporter son aide à la formation de jeunes photographes amateurs constitués en groupements. Ces articles inchangés perpétuent aujourd’hui encore la vocation et l’esprit de la Société Photographique de Dunkerque

Après les quatre ans d’interruption provoqués par la Première Guerre mondiale, les activités du club reprennent dès 1919. Mais à nouveau, les bombes incendiaires de mai 1940 détruisent son local situé dans l’École technique du 10 rue du Jeu-de-Paume : le matériel est anéanti, les archives sont détruites.

En 1946, comme tous les Dunkerquois, la Société Photographique a des difficultés pour se loger. C’est au Château Didier, à Rosendaël, qu’elle trouve un local provisoire. Les expositions sont alors organi­sées à Malo-les-Bains, ville moins détruite que Dunkerque.

En 1976, la ville de Dunkerque offre des locaux au club pour ses quatre-vingts ans d’existence, dans le bâtiment des Sciences et techniques, rue du 110e Régiment d’infanterie.

Loin de s’effondrer sous le poids des ans, c’est un nombre croissant d’adhérents qui composent en 2016 la Société Photographique de Dunkerque, membre de la Fédération Photographique de France. Cette longue histoire ne fait donc que commencer…