Contenu éditorial simple : Vi souviens...

Une publication des Archives départementales de La Réunion, 2006, 155 pages

 

Patrie de Niepce, de Daguerre, de Nadar, de Doisneau et de Cartier-Bresson, la France bénéficie d’une longue tradition de conservation des archives et des documents imprimés. Ce souci de conservation s’est étendu au XXe siècle à la photographie et au cinéma, à la fois création artistique et documentation historique pour la recherche.

Les Archives départementales de La Réunion réservent une place de choix au patrimoine iconographique. Outre sa valeur artistique, l’image constitue une source historique de premier ordre : là où les archives écrites documentent, décrivent, expliquent, justifient… ou bien se taisent, l’image montre ce que l’écrit cerne mal.

Gardiennes de l’immense majorité des sources de l’histoire de l’île, les Archives départementales ont été créées à la suite de la loi de départementalisation : c’est en 1946 que les tous nouveaux départements d’outre-mer se voient dotés d’un service d’archives officiel.

Pour célébrer le soixantième anniversaire de la départementalisation, le Conseil général a voulu inviter les Réunionnaises et les Réunionnais à découvrir les premières décennies d’application de loi de 1946, à travers une exposition de 97 photographies. À côté des images, officielles et privées, témoignant de la départementalisation, ont été recueillis des témoignages de contemporains, qui évoquent « leur » départementalisation.

Telle une fenêtre grande ouverte, l’évocation de la départementalisation s’inscrit dans une culture vivante, nourrie par la connaissance d’un passé commun et vient stimuler la prise de conscience et l’esprit créatif.

 

Références complètes de l'ouvrage