Contenu éditorial simple : Plantes de Poilus. La fleur et le fusil en 14-18

Une publication soutenue par les Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2014, 129 pages

 

Les plantes sont les grandes oubliées de la Grande Guerre, personne n'y pense lorsque cette période est évoquée. Pourtant elles ont joué un rôle majeur.

Elles ont été utiles :
par exemple, de « faux arbres » aux tronc creux ont été construits pour devenir des postes d'observation redoutables

Elles ont été symboliques :
c'est à partir de la Première Guerre mondiale que le chrysanthème honore les morts car, la capitulation ayant eu lieu en automne, c'est une des rares fleurs qui pousse à cette saison

Elles ont été réconfortantes :
les soldats ont réalisé de nombreux herbiers très émouvants. Vous pourrez d'ailleurs admirer, dans ce livre, celui, très touchant, du Poilu Stanislas Boireau, publié dans son intégralité.

 

Références complètes de l'ouvrage

Retrouvez les inventaires des Archives départementales d'Indre-et-Loire