Contenu éditorial simple : Du rail au câble, à l'assaut de la montagne (1860-1940)

Une publication des Archives départementales de la Haute-Savoie, 1994, 96 pages

 

Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, la haute montagne en Savoie demeure mystérieuse et redoutable. Les premières incursions menées par des voyageurs anglais (Windham et Pococke en 1741) prennent le caractère de véritables expéditions. Les cristalliers, les chasseurs de chamois, les habitants de Chamonix guident les premiers touristes dans leurs explorations. La conquête du sommet du Mont-Blanc, le 3 août 1787, marque la fin de la première époque de la montagne, celle des savants découvreurs. A partir du XIXe siècle, la révolution des transports démocratise peu à peu l'accès à la montagne, longtemps réservé à une élite d'aristocrates, de bourgeois et de touristes venus chercher des sensations d'ordre esthétique et sportif.

Les années 1880-1890 marquent un premier tournant dans la fin de la période élitiste du tourisme, lequel prend, grâce au rail et à la route, une place croissante dans le développement économique de la région. L'exposition dont cet ouvrage constitue le catalogue retrace l'évolution de ces nouveaux moyens de transport essentiels aux aménagements touristiques, qu'il s'agisse du chemin de fer à crémaillère, du téléphérique ou des remontées mécaniques.

 

Table des matières :

Toujours plus haut... à l'assaut de la montagne

Le chemin, de fer et le téléphérique du Salève

Le projet de chemin de fer du Semnoz

Le téléphérique du Veyrier

Le projet de chemin de fer des Hauches au Mont-Blanc

Le tramway du Mont-Blanc

Le chemin de fer du Montenvers

Le téléphérique des Glaciers, dit de l'Aiguille du Midi

Le téléphérique du Brévent

 

Références complètes de l'ouvrage