Contenu éditorial simple : Les Monuments aux Morts 1914-1918 dans les Alpes-Maritimes

Une publication des Archives départementales des Alpes-Maritimes, 2014, 407 pages

 

Il y a 100 ans, le 2 août 1944, débutait une guerre telle que l'humanité n'en avait jusqu'alors jamais connue, impitoyable, harassante, dévastatrice, épouvantable.

Originaires de nos villes, et surtout de nos villages, les hommes des Alpes-Maritimes ont quitté leur foyer, leur travail, et tout ce qui leur était cher, pour défendre une Patrie qui n'était officiellement la leur que depuis 50 ans, mais qu'ils avaient choisie et dont ils épousaient pleinement les idéaux.

Dès les premiers mois de la Grande Guerre, puis, durant quatre longues années, des milliers de familles des Alpes-Maritimes ont connu l'épreuve de la douleur. Des épouses, des fiancées, des mères ont revêtu un habit noir que certaines ne quitteront plus. Des enfants ont appris le mot « orphelin ».

Après cette guerre sans précédent, pour que le souvenir de ceux qui ont sacrifié leur vie pour leur pays demeure, pour que les générations futures se souviennent d'eux, de cet élan patriotique mais aussi de ce drame humain, leurs contemporains ont couvert le pays de monuments. Ces cénotaphes demeurent depuis lors un point d'ancrage de chaque commune, un lieu de rencontre, un lieu de mémoire, un lieu de civisme.

Les Archives départementales ont accompli un minutieux recensement des monuments aux morts des villes et villages des Alpes-Maritimes. On découvre au fil de cet inventaire l'histoire que chaque municipalité a nouée ou tissée avec ses enfants morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale.

 

Références complètes de l'ouvrage