Contenu éditorial simple : Boulogne, port allié, 1914-1918

Une publication des Archives municipales de Boulogne-sur-Mer, 2014, 117 pages

 

Si les habitants de l'agglomération boulonnaise restent marqués par l'impact de la Seconde Guerre mondiale, qui a laissé de nombreuses traces dans le paysage urbain, ils sont beaucoup moins sensibles à celui de la Première Guerre mondiale dont les vestiges sont moins visibles que pour les régions situées sur le front.

Pourtant, et c'est sa spécificité, la ville de Boulogne-sur-Mer fut à cette époque une place importante du débarquement des troupes alliées. De leur débarquement triomphal d'août 1914 à leur départ définitif fin 1919, ces soldats cohabitent quotidiennement avec la population boulonnaise. Si certains d'entre eux ne font que passer ; d'autres séjournent plus longuement dans les camps ou hôpitaux établis dans la ville et la transforment en une immense garnison où se côtoie, même si les Britanniques sont majoritaires, une multitude de nationalités. En effet, pendant la Grande Guerre, Anglais, Américains, Portugais, Canadiens mais aussi Indiens, Chinois, Egyptiens... font de la ville et du port une véritable Babel, symbol de la multiethnicité et de la diversité des forces alliées.

 

Références complètes de l'ouvrage