Contenu éditorial simple : 14-15 et le tocsin sonna...

Une publication des Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, 2015, 37 pages

 

Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, les Archives départementales se sont fixé un programme ambitieux, à la hauteur de ce terrible événement. Durant quatre ans alterneront entre autres des expositions, des publications, des lectures d'archives, la création de bases de données et des mises en ligne de ressources, tels les registres matricules militaires ou des clichés pris par des combattants... Ce petit journal ne retracera pas l'histoire des dirigeants politiques et des généraux, des plans et des grandes manoeuvres d'état-major. 1914-1918 est une guerre où les soldats ne sont pas des pions manoeuvrés par des puissants, mais des hommes le plus souvent ordinaires qui avaient laissé derrière eux pères et mères, épouses et enfants, frères et soeurs, afin de participer à une guerre longue et de plus en plus brutale.

Terrés dans les tranchées ou les trous d'obus, se fondant dans le paysage et faisant corps avec le sol, les combattants ont attaqué, contre-attaque, défendu leurs positions ou reculé sous des déluges de balles, de grenades, de bombes et d'obus, exposés aux gaz et aux sapes... ainsi qu'au gel et à la boue, à la maladie, rêvant aussi de la prochaine relève et des permissions, reliés aux proches si éloignés grâce à des photographies, à un abondant courrier et aux nombreux colis.

Quelques-uns traversent la Première Guerre mondiale sans complication corporelle - mais qu'en est-il d'un point de vue psychologique ? - alors que d'autres en sont victimes : morts sur les champs de bataille, de leurs blessures, prisonniers dans des camps d'internement...

Tandis qu'à l'arrière, demeuraient femmes, vieillards, enfants, réfugiés, adultes exemptés ou réformés, internés civils ou militaires, tous soumis à l'effort de guerre, avec un seul mot d'ordre venu d'en haut : tenir.

Dans cet ouvrage, l'accent est mis sur l'arme qui causa le plus de pertes parmi les combattants, l'artillerie, ainsi que sur la dimension locale avec, en particulier, l'embrigadement des enfants et le sort des infortunés soldats de 1914, qui furent les plus durement touchés par la guerre.

 

Références complètes de l'ouvrage