Contenu éditorial simple : La faute au Midi. Soldats héroïques et diffamés

Une publication des Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 2014, 28 pages

 

L'année 2014 a marqué le début du cycle du centenaire de la Première Guerre mondiale : totale et mondiale pour la première fois de l'histoire, elle a causé plus de morts, de blessés et de destructions matérielles que toute guerre antérieure. Elle marque aussi un changement d'époque, l'effacement du XIXe siècle et de profondes modifications de l'histoire du XXe siècle.

Chaque famille a été concernée par cette guerre et beaucoup conservent encore des souvenirs, photographies, lettres, objets, ce qui a fait le succès de la Grande Collecte. Les Archives départementales des Bouches-du-Rhône sont également riches de cette histoire : archives publiques, préfectorales et militaires, archives privées (comme le don de la famille Martin-Laval). Elles ont donc souhaité mettre ces sources à la disposition du plus grand nombre par différentes actions patrimoniales, scientifiques et pédagogiques : mise en ligne des registres matricules indexés, exposition itinérante, réalisation d'une pièce de théâtre... Mais aussi, pour continuer le partenariat avec le festival de la bande dessinée à Aix-en-Provence, elles ont réalisé une exposition sur l'histoire du 15e corps dit des Provençaux.

Sur un scénario demandé à l'historien Jean-Yves Le Naour, illustré par le dessinateur A. Dan, cette bande dessinée illustre le destin tragique des Provençaux au début de la Grande Guerre, victimes d'une erreur miiltaire en Lorraine. Laissant 10 000 morts sur le terrain, ces soldats sont accusés injustement d'être responsables de la défaite ; le ministre de la Guerre dénonce publiquement la supposée lâcheté des soldats du midi qui sont donc diffamés officiellement. L'exposition dont cet ouvrage constitue le catalogue réunit documents d'archives, objets et planches originales de bande dessinée, afin d'approcher cette douloureuse histoire de nos soldats et de leur rendre, modestement, un hommage mérité.

 

Références complètes de l'ouvrage