Contenu éditorial simple : Les juifs en Dordogne, 1939-1944

Une publication des Archives départementales de la Dordogne, 2003, 519 pages

 

Terre de Résistance, mais aussi terre de passage et d'accueil, le département de la Dordogne a vécu une histoire mouvementée et complexe pendant la Seconde Guerre mondiale. Choisie, avant même la déclaration de guerre, la Dordogne devait accueillir, en cas de conflit, une partie de la population du Bas-Rhin et notamment la ville de Strasbourg. L'installation de la municipalité strasbourgeoise à Périgueux en 1939 est bien connue. On sait peut-être moins que parmi les réfugiés alsaciens figurait une partie importante de la population israélite de Strasbourg et du département du Bas-Rhin.

Retracer l'histoire de cette population pendant cette période, tel est l'objet de cet ouvrage, écrit par Bernard Riveriego, attaché de conservation aux Archives de la Dordogne. Issu des recherches qu'il a menées dans les documents conservés aux Archives départementales, mais aussi dans d'autres centres, il présente l'installation, la persécution puis l'exclusion, à travers la description des institutions et des processus mis en oeuvre.

 

Table des matières :

  • I. Installation de la communauté, façade et clandestinité

L'arrivée des Alsaciens-Lorrains à partir de septembre 1939

Installation de la communauté israélite et création de l'Aide sociale israélite (ASI)

Vie cultuelle

Formes de résistance spécifiques à la communauté

  • II. Exclusion

Les recensements

Les Groupements de travailleurs étrangers (GTE)

  • III. Persécution

Rafles menées par l'Etat français

Rafles et représailles menées par les autorités d'occupation et leurs auxiliaires

Bilan

  • IV. Parcours de vies

Liste des personnes incorporées dans les GTE, internés dans des camps ou prisons, déportées ou fusillées en Dordogne

 

Références complètes de l'ouvrage