Contenu éditorial simple : Le congrès de Vienne ou l'invention d'une nouvelle Europe

Une publication de la direction des Archives du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, 2015, 191 pages

 

Le congrès de Vienne est l'un des événements fondateurs de l'histoire européenne. Après l'abdication de Napoléon et son départ pour l'île d'Elbe, les Alliés (Autriche, Prusse, Royaume-Uni et Russie) signent avec la France un premier traité de paix à Paris, le 30 mai 1814, puis se réunissent à Vienne à l'automne 1814, pour établir les fondements d'une nouvelle Europe et en remodeler les frontières.

Cette grande conférence internationale mobilise des souverains, des centaines de diplomates et des membres de la société civile. Mais, en mars 1815, le « vol de l'Aigle » saisit de stupeur les plénipotentiaires présents à Vienne. Contre Napoléon, mis au ban de l'Europe, ils réaffirment leur alliance et alors que la guerre a repris, le Congrès achève ses travaux par la signature d'un Acte final le 9 juin 1815. Huit jours plus tard, le désastre de Waterloo entraîne la fin du Premier Empire et de nouvelles négociations qui aboutissent au second traité de Paris du 20 novembre 1815.

Cet ouvrage, rédigé par des conservateurs du patrimoine et des historiens spécialistes de la période, retrace les événements historiques qui se déroulent simultanément à Paris et à Vienne pendant ces deux années tourmentées.

Il présente des documents exceptionnels et inédits, notamment les deux traités de Paris qui rétablissent la paix entre la France et l'Europe coalisée et l'exemplaire français de l'Acte final du congrès de Vienne, mais aussi des lettres de Talleyrand à Louis XVIII, des caricatures et des gravures restituant l'atmosphère de ces négociations qui inventèrent une nouvelle Europe.

 

Références complètes de l'ouvrage

Retrouvez les inventaires du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères