Contenu éditorial simple : Germaine Chaumel, femme photographe

Une publication des Archives municipales de Toulouse, 2012, 183 pages

 

Ce livre révèle l'oeuvre trop longtemps oubliée de Germaine Chaumel (1895-1982), l'une des plus remarquables représentantes de la « nouvelle vision » photographique qui se développa dans l'entre-deux-guerres. A l'instar de Willy Ronis ou de Brassaï dans la capitale, elle a flâné dans les rues de Toulouse à la recherche d'un instant éphémère ou d'une rencontre. Elle a immortalisé, dans son studio, les personnalités de l'époque, a été l'une des premières femmes reporters-photographes de France (travaillant à partir de 1935 pour plusieurs journaux régionaux ou nationaux puis, à partir de 1938, pour la presse étrangère, comme le New York Times) et s'est vu récompensée par de nombreux prix dans les Salons d'art photographique.  Germaine Chaumel, femme photographe revient sur l'ensemble de son oeuvre, d'une exceptionnelle sensibilité et portant un regard d'une émouvante proximité sur le quotidien des Toulousains.

 

Références complètes de l'ouvrage