Contenu éditorial simple : 1939-1945. L'Eure-et-Loir dans la Guerre

Une publication des Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2011, 87 pages

 

La Seconde Guerre mondiale constitue une période historique à elle seule. Très dense, souvent dramatique, elle connaît plusieurs moments successifs. Chaque configuration politique et sociale évolue sous la pression de bouleversements nombreux qui entraînent à chaque fois des situations et efforts nouveaux. Il faut avoir idée de la fébrilité de la société locale à la fin des années 1930 pour mesurer l'effet que produit l'ouverture des hostilités. Ce premier choc ouvre une période transitoire, inédite et inconfortable: la « drôle de guerre ». À l'été 1940, l'invasion allemande, l'exode et le tout début de l'occupation représentent un second traumatisme, bien plus profond encore. Il s'en suit une nouvelle phase au cours de laquelle la guerre s'installe, avant de se durcir, à partir de 1942. Enfin, après quatre longs hivers, l'été 1944, avec le débarquement allié, le soulèvement résistant et la Libération, semble annoncer une ère nouvelle.

La montée des périls, la « drôle de guerre » et, surtout, les années 1941, 1942 et 1943, sont de longues phases de doute, de peur et de souffrance. Chaque jour charrie alors son lot d'inquiétudes. La vie est rythmée par les questions de ravitaillement ou les informations relatives à la guerre mondiale, toutes choses sur lesquelles les citoyens n'ont aucune prise. Les événements, comme la déclaration de guerre ou l'exode, marquent la société entière. Dans un monde aux repères éclatés, où le doute obscurcit l'avenir, rares sont ceux qui savent tracer une voie à suivre. Les autres restent en retrait. La Libération, dernier bouleversement de la période, ne s'accompagne pas toujours de cette lucidité qui a tant fait défaut. Bien au contraire, l'ivresse et la joie des journées d'août 1944 portent en elles le germe du désenchantement de l'après-guerre.

En 1945, après les heures sombres passées sans éclaireur ni guide, la société française reste désagrégée, déboussolée. La profondeur des changements connus et l'ampleur de ceux apportés par la victoire alliée imposent pourtant à tous une vérité nouvelle : en seulement six ans, l'Eure-et-Loir, comme la France et le monde, ont changé d'époque. C'est le processus de ce basculement capital qu'il nous est donné d'observer.