Contenu éditorial simple : Le cheval comtois. Evolution et renouveau d'une race

Une publication des Archives départementales du Doubs, 2006, 274 pages

 

Discrètement, bon travailleur aux côtés des laboureurs et des rouliers, bon guerrier tirant chariots et canons, le cheval de Franche-Comté a été à la peine pendant des siècles jusqu'à ce que Charles Quint et plus encore, Louis XIV s'intéressent à son sort et ainsi le mettent sous la tutelle des Haras royaux.

Après les ponctions des guerres de la Révolution et de l'Empire, les écuries des départements de la région sont peuplées d'animaux abâtardis que l'administration des Haras veut améliorer tout au long du XIXe siècle en préconisant, surtout à partir du Second Empire, des croisements avec des demi-sangs, notamment pour les besoins de l'armée, ce que refusent les éleveurs.

Il en résulte un cheval « décousu » que Haras et éleveurs parviennent enfin à reconstruire au début du XXe siècle, grâce à l'apport de sang d'ardennais de Lorraine. Docile, doux, rustique, apte à tout faire, monté ou en attelage, le cheval comtois a pris, à présent, la première place parmi les races de chevaux de trait.

C'est cette histoire et cette actualité qu'historiens, éleveurs, étalonniers, personnels des Haras et autres passionnés du cheval comtois ont voulu présenter dans cet ouvrage. Il s'adresse autant à l'amateur éclairé qu'à toute personne voulant découvrir le monde de l'élevage du cheval en Franche-Comté, et plus particulièrement dans le Doubs.

 

Références complètes de l'ouvrage

Retrouvez les inventaires des Archives départementales du Doubs