Contenu éditorial simple : La Grande Guerre à l'affiche

Une publication des Archives départementales des Hautes-Alpes, 1997, 24 pages

 

L'image. Le pouvoir de l'image. L'image et le pouvoir. Depuis qu'il existe un pouvoir humain, il a su s'exprimer par des images et surtout se servir d'elles pour remplir les buts qu'il recherchait. C'est à ces multiples réflexions que nous invite le catalogue de cette exposition. A travers ces affiches officielles de la Première Guerre Mondiale, produites par l'Administration, nous découvrons comment le gouvernement français, ayant mobilisé les hommes en août 1914, s'efforce tout au long de ces quatre années de la Grande Guerre, et même au delà, de maintenir un moral élevé en vue de la victoire.

Moral décisif, au front comme ailleurs, ainsi qu'on le sent à travers la fameuse plaisanterie des poilus : « Pourvu qu'ils tiennent à l'arrière ! ». Les affiches exposées ici nous disent bien l'importance cruciale de « l'arrière », ce monde des non-combattants, monde qui fournit son travail, son or, et, par-dessus tout, son soutien moral au soldat englué dans la boue des tranchées. Cet « arrière » que cherchent à mobiliser ces affiches, c'est toute la France familiale et travailleuse. C'est aussi l'empire colonial, celui qui sur les cartes des écoles de la IIIe République coloriait de rose les continents des peuples noirs ou Jaunes. Et au delà de la Nation en métropole ou dans les colonies, ce sont encore les « peuples martyrs » belges ou serbes qui par leurs souffrances concourent à cette mobilisation des coeurs et des esprits. A travers les différentes affiches se retrouve cette diversité géographique ou nationale de « l'arrière » cimenté par « l'Union sacrée » tendue vers la victoire finale contre l'agresseur.

 

Retrouvez les inventaires des Archives départementales des Hautes-Alpes