Contenu éditorial simple : Alexandre Poirson (1869-1959). Photographe voyageur. Provence, Europe, Méditerranée

Une publication des Archives municipales d'Avignon, 1990, 108 pages

 

6 500 négatifs sur verre, autant de positifs stéréoscopiques ; voilà le fonds Alexandre Poirson (1869-1959), celui d'un photographe amateur éclairé, dont l'oeuvre est une véritable invitation au voyage. De 1903 à 1954, Alexandre Poirson, son appareil en bandoulière, parcourant et explorant avec obstination la Provence, l'Europe et les régions Méditarranéennes (Tunisie, Maroc, Egype, Palestine), a su fixer et conserver soigneusement, le reflet des vieilles civilisations et moins fréquemment, mais toujours avec bonheur, certains monuments appartenant aujourd'hui à un passé révolu.

Au-delà de la richesse documentaire qu'offre cet ensemble, tant sur le plan monumental que sur le plan archéologique, certaines images, par la qualité du graphisme et la pureté des nuances dues aux merveilleux effets du noir et blanc, sauront retenir le spectateur, séduit par l'esthétisme fort qui s'en échappe.

Ce livre-catalogue, sélection représentative d'un ensemble volumineux, a pour fonction de lever le voile de l'inconnu et d'attirer son lecteur vers des rivages non représentés. Il pourra être pour lui la source de découvertes d'aspects ignorés de la Provence, de l'Europe et de la Méditerranée.

 

Références complètes de l'ouvrage