Contenu éditorial simple : Vestiaire sacré d'Eure-et-Loir. Textiles brodés, textiles brochés

Une publication des Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2008, 120 pages

 

2008 est l'année de la célébration du centenaire de la création d'une Conservation des antiquités et objets d'art dans chaque département. Rendue nécessaire après la loi du 9 décembre 1905 qui avait décrété que tous les objets contenus dans les édifices cultuels étaient propriété de la commune, pour les églises paroissiales, ou de l'État, pour les cathédrales, celle-ci veille à la sauvegarde et à la mise en valeur des objets mobiliers départementaux, qu'ils soient propriété publique ou privée.

En Eure-et-Loir, la Conservation des antiquités et objets d'art est intégrée à la Direction des Archives départementales. Le Département s'enorgueillit d'un riche patrimoine religieux, vaste musée éclaté dans ses 403 communes, abritant un trésor d'objets mobiliers aussi divers que statues, tableaux, orfèvrerie, textiles, mobilier liturgique, cloches ou monuments funéraires... Cet héritage commun, témoin des destinées individuelles et collectives, encourage un travail collectif entre les acteurs de la conservation du patrimoine et le clergé affectataire, utilisateur de ces objets.

Lorsqu'ils n'ont plus d'usage, comme c'est le cas des vêtements liturgiques anciens, jugés inadaptés à la célébration depuis la réforme de 1969, ils doivent être inventoriés, étudiés pour les sauver d'un oubli inexorable au fond d'une sacristie. Ce travail de recensement, réalisé conjointement par les conservateurs des monuments historiques et des antiquités et objets d'art, est à l'origine de cet ouvrage. Il permet de découvrir trois siècles de paramentique et de s'interroger sur le devenir de ce patrimoine si fragile et si méconnu.