Contenu éditorial simple : Jean-Pierre Cros-Mayrevieille. « Celui qui sauva la Cité de Carcassonne ». Actes de la journée d'études du 9 décembre 2010

Une publication des Archives départementales de l'Aude, 2011, 124 pages

 

À l'occasion du bicentenaire de la naissance de Jean-Pierre Cros-Mayrevieille, les Archives départementales de l'Aude ont organisé le 9 décembre 2010 une journée d'études, en collaboration étroite avec l'association des « Amis de Jean-Pierre Cros-Mayrevieille ».

Connu pour l'action qu'il mena, avec passion et conviction, en faveur de la Cité de Carcassonne qu'il sauva de la ruine et de la démolition, Jean-Pierre Cros-Mayrevieille fut un homme profondément attaché à sa ville et bien ancré dans son temps, faisant valoir ses convictions politiques, s'intéressant à l'économie et aux innovations techniques mais aussi à l'histoire et aux sciences, sous quelque forme que ce soit. Si les Archives départementales ont choisi de lui consacrer une journée d'études, c'est pour deux raisons : Jean-Pierre Cros-Mayrevieille fut avant tout un historien, fondant ses conclusions sur l'exploitation et la critique rigoureuse des documents d'archives, contribuant à la mise au jour de nombreux manuscrits et documents jusqu’alors oubliés dans les bibliothèques et les services d'archives, et prenant une part active à la politique nationale de publication de sources écrites.

Jean-Pierre Cros-Mayrevieille fut aussi, bien sûr, un précurseur dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine monumental : il fut un de ceux qui, parmi les premiers, prit conscience de l'intérêt historique, archéologique et artistique de la Cité de Carcassonne ; sa découverte de la chapelle de Radulphe jouxtant l'église Saint-Nazaire compta pour beaucoup dans la prise en considération de la Cité par les autorités ; mais son intérêt pour le patrimoine ne se limita pas à la Cité, il attira également l'attention de l'administration des Monuments historiques encore balbutiante sur les églises d'Alet, de Montréal, de Rieux-Minervois ou sur le sarcophage de Saint-Hilaire. Mais on ne saurait réduire l'action de Jean-Pierre Cros-Mayrevieille à ces deux seuls aspects et c'est tout l'intérêt de cette journée d'études d'avoir permis de découvrir bien d'autres aspects de ce personnage attachant comme ses convictions politiques, son intérêt pour l'économie et la mise en valeur des ressources naturelles ou sa forte implication dans les sociétés savantes du temps.

 

Table des matières :

Jean-Pierre Cros-Mayrevieille : repères biographiques [par Sylvie CAUCANAS]

Jean-Pierre Cros-Mayrevieille et l'histoire [par Claude MARQUIE]

Les carrières de grès de Mayre-vieille : une correspondance de Jean-Pierre Cros [par Jean-Claude CAPERA]

De Carcassonne à l'Europe : Jean-Pierre Cros-Mayrevieille et les sociétés savantes [par Claude-Marie ROBION]

L'archéologue et l'indigène. Figures d'un destin [par Jean-Pierre PINIES]

La découverte de la chapelle et du tombeau de Guillaume Radulphe, évêque de Carcassonne de 1255 à 1266 [par Jean BLANC]

Les leçons du voyage romantique [par Jean-Michel LENIAUD]

 

Références complètes de l'ouvrage