Contenu éditorial simple : Georges Othily, 1944-2017. Aménager un territoire : la Guyane

Une publication des Archives territoriales de Guyane, 2018, 70 pages

 

Georges Othily (Cayenne, 7 janvier 1944-18 décem­bre 2017), après des études de notariat, s’installe à Cayenne comme administrateur de biens. Impliqué dans la vie associative locale, décidé à « entrer en politique », il n’est âgé que de trente-cinq ans lorsque dans le canton de ses origines familiales, il conquiert son premier man­dat, celui de conseiller général d’Iracoubo (1979-1985). C’est au titre de cette fonction élective que Georges Othily est amené à siéger au sein de l’établissement public régional installé en Guyane à partir de 1975. La Région va être au centre de son activité publique pendant plus de trente ans : conseiller régional (1979-1980 et de 1992 à 2010), vice-président (1980-1982), puis président (1982-1992), il participe à la grande aventure de la régionalisation dans la première décennie de la décentralisation. Doté d’un caractère fort, il a fait de l’équipement du territoire guyanais une de ses priorités, et il garde encore aujourd’hui l’image d’un bâtisseur ayant doté la Guyane de nombreuses in­frastructures, dont des routes, des ponts et des lycées. Après sa rupture d’avec le Parti socialiste guyanais, il est élu sénateur de la Guyane, poste qu’il conserve pendant dix-neuf années (1989-2008). Il est également maire de la commune d’Iracoubo (1995-2001) et conseiller com­munautaire de la CCOG (1995-1999).

Cet ouvrage retrace, peu de temps après la disparition de Georges Othily, le parcours de celui qui fut, ces qua­rante dernières années, une figure majeure du monde po­litique guyanais, à l’instar de son compatriote des « savanes » et quelque temps compagnon de route Elie Castor (1943-1996), maire de Sinnamary (1977-1996), président du Conseil général (1979-1982 et 1985-1994) et député de la Guyane (1981-1993).