Notice d'autorité : Étude notariale XXXIII (Paris ; 1498-....)

Autres noms :

  • 75022
  • DELESALLE Benoît, DEPONDT Axel, ARSEGUEL-MEUNIER Isabelle et DELESALLE Thierry, SCP

Lieu :

  • 01e arrondissement (arrondissement_actuel)
  • 26, avenue de l’Opéra, 75001 Paris (nomLieu)
  • Opéra (avenue de l') (voie)
Lieu de Paris

Fonctions :

notaire à Paris (1498)

Statuts juridiques :

office notarial

Histoire :

Cette étude rassemble les minutes de plusieurs notaires établis rive gauche aux XVIe et XVIIe siècles, rue Saint Jacques et place Maubert (1498-1657), ainsi qu’un fonds dont les titulaires demeurent sur la place Saint-Eustache (1658-1690). L’étude s’installe ensuite rue Sainte-Avoie jusqu’en 1768, puis rue Saint-Martin jusqu’en 1810. Elle déménage alors boulevard Saint-Denis jusqu’en 1869 avant de s’établir boulevard de Strasbourg. Après un séjour rue de Metz, dans le Xe arrondissement, elle rejoint l’avenue de l’Opéra dans les années 1980. Lorsqu’elle est installée rive gauche, elle réunit une abondante clientèle de libraires, d’imprimeurs, de docteurs ès facultés diverses, de principaux et de maîtres de collèges, de messagers des différentes nations de l’Université, de compagnons de rivière et de cultivateurs de la proche banlieue. Du point de vue de l’histoire littéraire, cette étude est très précieuse : les membres de la Pléiade (Dorat, Baïf) y viennent fréquemment ; des inventaires de libraires renseignent sur la production de l’époque : livres classiques, livres religieux comme les 128000 volumes mentionnés lors de l’inventaire de la boutique du Pot d’étain et de la Limace, rue Saint-Jacques, après le décès de Louis Leroyer, ancêtre lointain de Molière (février 1528). Les maîtres et gouverneurs de l’Hôtel-Dieu et de l’hôpital des Incurables y passent, jusqu’à la Révolution, des actes concernant ces hôpitaux : baux de biens fonciers, marchés, acceptations de legs et donations ... Une école royale gratuite de dessin y raconte son histoire de 1768 à 1790. Les familles Phélypeaux, Rochechouart, Ponchasteau s’y rencontrent au XVIIe et XVIIIe siècle. Un genre d’acte peu répandu apparaît aux XIXe siècle : les cessions de brevet d’invention.

Le Minutier central conserve les minutes de l’étude XXXIII à partir de l’année 1498.

Les minutes de cette étude ont été versées aux Archives nationales (2013) jusqu’au 31 décembre 1938.

Contexte :

Les minutes de cette étude ont été versées aux Archives nationales (2013) jusqu’au 31 décembre 1938.

Sources :

Voir :

Limon-Bonnet (M.-F.) [dir.],122 minutes d’histoire. Actes des notaires de Paris, XVIe-XXe siècle, Paris, 2012, pp. 70-71.

Annuaire officiel du notariat 2012, p. 1010.

Identifiant :

FRAN_NP_010160

Mise a jour :

5/10/2020

Producteurs d'archives en relation :

Lien d'association :

Archives de ce producteur :

Auteur de la notice :

Archives nationales