Présentation
Vie politique et institutions
Littérature et sciences humaines
Arts
Sciences et techniques

Avant-propos

Avant-propos

Il y a cinq cents ans, paraissait la première édition des œuvres poétiques de Louise Labé. Il y a deux cents ans, naissaient Louis Auguste Blanqui et Alexis de Tocqueville, qui allaient poser les bases d’un débat politique fondateur qui se prolonge encore de nos jours. Il y a cinquante ans, disparaissaient Maurice Utrillo, Fernand Léger et Nicolas de Staël. Commémorer aujourd’hui ces anniversaires, c’est redonner vie à ces pionniers qui ont tracé des chemins pour les générations futures.

 

« Il n’est pas d’avenir sans repère, sans fidélité aux leçons de l’histoire ».

 

Cette vérité nous a été rappelée par le Président de la République, lors des cérémonies qui ont marqué le soixantième anniversaire du débarquement des troupes alliées en Normandie.

 

La présente brochure, en nous donnant l’occasion de découvrir ou mieux connaître certaines personnalités ou certains événements emblématiques de notre histoire, devrait nous aider à mieux comprendre notre présent et à préparer notre avenir. Nous tenons entre nos mains, grâce au Haut comité des Célébrations nationales, dont je salue ici le travail, une parcelle d’histoire universelle, fidèle reflet de notre âme. Et la synthèse est parfaite.

 

Quelle chance avons-nous de pouvoir contempler en une perspective harmonieuse le bel ordonnancement de cette histoire ! Quelle chance avons-nous d’éprouver des sentiments si forts et si contrastés à leur écho ! Du plus profond de l’intime aux grands élans collectifs, ces dates nous parlent. Elles font vibrer en nous le souvenir personnel toujours, le récit familial souvent, l’épopée collective parfois. Notre héritage se reflète dans la réminiscence lointaine comme dans l’Histoire la plus immédiate.

 

Qu’il s’agisse de célébrer le souvenir d’épreuves ou de joies immenses, de personnalités éminemment actuelles ou étrangement lointaines, les célébrations nationales seront en 2005 notre vade mecum. Car en plus de contribuer à notre géographie intime, ces dates forment la substance de notre communauté aux frontières sans cesse repoussées. Je suis heureux de voir fleurir, au fil de ces pages, des noms, des lieux, des événements non plus strictement français mais délibérément européens.

 

Parmi les nombreuses missions confiées au ministère de la culture et de la communication, je suis particulièrement attaché à la diffusion de la connaissance de ce patrimoine commun que représente la mémoire de la France. Une telle mission, beaucoup plus large que la simple évocation nostalgique de notre superbe passé, doit avoir pour effet d’aider l’ensemble de la collectivité nationale à mieux appréhender et comprendre la complexité de la société contemporaine et de lui permettre de mieux se rassembler dans le partage de références communes.

 

La politique des célébrations nationales remplit parfaitement cette mission en proposant chaque année une liste d’anniversaires soigneusement sélectionnés pour illustrer la richesse et la diversité de cet héritage. Année après année, la collection des brochures annuelles constitue un instrument très original pour la connaissance de notre passé et une précieuse source d’inspi-ration pour nos actions et nos créations.

 

« Juchés sur des épaules de géants » comme l’écrivait Bernard de Chartres au XIIe siècle, portés par les génies du passé, nous pouvons voir plus loin et plus haut. Ce passé n’est un véritable patrimoine que si nous nous le réapproprions. Chaque année, les célébrations nationales viennent nous rappeler combien il est utile de se souvenir.

 

Renaud Donnedieu de Vabres
Ministre de la culture et de la communicatio