Marie Curie (1867-1934), Prix Nobel de chimie

Stockholm, 10 décembre 1911

Marie Curie, les plus récents sondages l’attestent, est, parmi toutes les Françaises, celle que nos compatriotes ont placée sur la plus haute marche du podium de la notoriété.

Mais pour la plupart d’entre eux, quelle sinistre image ils se font d’elle ! C’est la dame en noir de la physique, l’Édith Piaf du radium, l’inconsolable veuve de Pierre Curie. Celle qui passe sa vie dans un hangar glacial ou torride à charrier des tonnes de pechblende. Celle qui deux fois nobellisée, repose définitivement pétrifiée sous les voûtes austères du Panthéon…

Quelle erreur !

Car Maria Sklodowska n’est pas uniquement cette chercheuse frénétique, cette martyre de la science laïque dont les manuels scolaires nous ont longtemps donné la trop pieuse image…

Marie, cette pauvre et jolie Polonaise débarquée à Paris après y avoir expédié son matelas, baragouinant un français approximatif, comment est-elle devenue celle dont l’univers célèbre le génie scientifique ? Voilà qui mérite notre intérêt et notre curiosité.

Et puis Marie, femme de chair et de sang, n’est pas à l’abri de ces erreurs, de ces défauts et de ces faiblesses qui nous rapprochent d’elle : humble ? Oui, parfois, mais orgueilleuse aussi, et s’acharnant à prendre de vitesse les physiciens concurrents. Modeste sans doute, mais très, trop sûre d’elle. Rationaliste évidemment, mais elle participe à des séances de spiritisme…

Modèle d’entente conjugale, au point de former avec Pierre Curie le couple de scientifiques le plus célèbre de l’histoire, ne voilà-t-il pas qu’après sa mort, on découvre sa liaison avec un ancien élève de Pierre, un homme marié, père de famille nombreuse et circonstance aggravante, beaucoup plus jeune qu’elle ? Pis encore, l’amant n’est autre que le déjà célèbre Paul Langevin, professeur au Collège de France…

Pour ses beaux yeux, il quitte sa femme et ses quatre enfants…

C’est pain bénit pour la presse qui publie les lettres d’amour de la femme savante. Quelle horreur ! on la présente comme une métèque qui « déshonore » (sic) la science française.

C’est en 1911 son second Nobel, un Nobel de chimie qui, la sauvant de la dépression et du suicide, lui permettra finalement de reprendre sa tâche, et de montrer, pour la première fois, qu’une femme est capable d’égaler voire de dépasser les hommes dans la compétition scientifique.

Ses efforts se poursuivent, acharnés, malgré une santé que les rayonnements du radium détériorent de plus en plus. En 1934, ils la tueront.

Pour qu’elle revive à présent parmi nous, ne l’évoquons pas seulement derrière les tubes à essai et les ballons de son laboratoire ou au sein des congrès internationaux, mais aussi dans sa vie quotidienne d’épouse, de mère et de grand-mère, dans ces balades à bicyclette ou ces promenades à la campagne qu’elle affectionnait, cette princesse de la saga scientifique dont la vie n’a nul besoin d’être enrichie pour passionner les amateurs de destins romanesques.

On s’étonnera sans doute que Marie Curie ait reçu deux prix Nobel, ce qui n’était jamais advenu à qui que ce fût jusqu’alors. Ce point d’histoire mérite quelques éclaircissements. En 1903, avec l’assistance de Pierre, Marie avait déjà, cinq ans plus tôt, découvert le radium. Cependant ce fut un Nobel de physique qui fut alors décerné simultanément à Henri Becquerel pour sa « découverte de la radioactivité spontanée » dégagée par l’uranium et aux Curie pour leurs « recherches communes sur les phénomènes de radiation découverts par le professeur Becquerel ». Pas la moindre allusion à la découverte d’un nouvel élément qui, venant s’ajouter au fer, au cuivre, au zinc et aux autres métaux eût manifestement relevé de la chimie. D’ailleurs à cette époque, un certain nombre de chimistes restaient encore sceptiques. Après tout, ce radium était peut-être, non pas un corps simple mais un composé d’hélium et de plomb, par exemple… Fort heureusement, en 1910, Marie Curie parvint à isoler le radium sous forme métallique : un minuscule rectangle d’un blanc brillant que les saints Thomas du monde scientifique pourraient toucher du doigt. Le doute n’était plus permis et un second Nobel, celui de chimie, cette fois, s’imposait. Il lui fut attribué dès l’année suivante…

 

Henry Gidel
professeur honoraire des universités
biographe

Cf. Célébrations nationales 2003 et 2006


Programme des manifestations

Edition

Marie Curie et ses filles : lettres
Ce recueil des lettres échangées entre Marie Curie et ses filles Irène et Eve évoque l'intimité de la famille, rapportant de petits et grands évènements jusqu'à la mort de la physicienne en 1934
Editions Pygmalion
Livre mis en vente le 12 janvier 2011

Manifestations

Les manifestations qui célèbreront Marie Skłodowska Curie sont placées sous le haut patronage du Président de la République Française ainsi que sous celui du Président de la République de Pologne

L’ONU a par ailleurs, déclaré l’année 2011 « Année internationale de la chimie » dont les évènements sont organisés sous l’égide de l’UNESCO et de l’Union Internationale de Chimie Pure et Appliquée (IUPAC)

Tout au long de l’année 2011, de nombreuses manifestations en l’honneur de Marie Skłodowska Curie, se tiendront sur tout le territoire

Ile-de-France

13 janvier 2011 – 19h30
Lecture : Correspondances entre Marie Curie et Irène Joliot-Curie
Marie Christine Barrault et Irène Jacob, prêtent ici leur voix à ces deux femmes illustres
Commentaires : Hélène Langevin, physicienne, fille d’Irène Joliot-Curie
Lieu : Salle de conférence du Palais de la découverte - Avenue Franklin Delano Roosevelt 75008  Paris

 

27 - 28 janvier 2011
La Cérémonie officielle du lancement international de l’AIC 2011 aura lieu au Siège de l’UNESCO à Paris
Programme

 

29 janvier 2011
Célébration du Centenaire du prix Nobel de chimie de Marie Sklodowska Curie
Cérémonie d’ouverture
Matinée, sur invitation uniquement
Après-midi ouverte aux lycéens, aux étudiants, aux enseignants, aux chercheurs et au public, sur inscription (obligatoire)
Programme
Lieu : Grand Amphithéâtre de la Sorbonne

 

du samedi 1er au samedi 29 octobre 2011
Exposition : Marie Curie, 1867-1934
24 panneaux gracieusement prêtés par le Musée Curie présentent les différentes étapes de la vie et de l’œuvre de la seule femme scientifique ayant obtenu deux prix Nobel : physique et chimie. Parallèlement à l’exposition divers ateliers et activités orientés vers la Science seront proposés au public
Lieu : Médiathèque – 95130 Franconville
tél. : 01 39 32 66 09
Courriel : mediatheque@ville-franconville.fr

 

du 1er au 29 octobre 2011
Exposition :  "Marie Curie" (exposition conçue par le musée Curie)
Samedi 15 et dimanche 16 octobre
Projection du film "Les palmes de Monsieur Schutz" de Claude Pinoteau, suivie d’un débat avec un intervenant du CNRS
Lieu : Médiathèque du Moustier – 91490 Milly-la-Forêt
Informations complémentaires : 01 64 98 75 52

 

25 octobre 2011 - 18h
Conférence de presse : présentation de l’opéra Madame Curie, de Elżbieta Sikora
Organisateurs : Institut Polonais de Paris et Centre de Documentation de la Musique Contemporaine
Lieu : Centre de Documentation de la Musique Contemporaine - Salle Messiaen -
Cité de la Musique - 16 place de la Fontaine-aux-Lions - 75019 Paris
Tarifs : Entrée libre - sans inscription
Informations complémentaires : sites de l'Institut Polonais de Paris ; du Centre de Documentation de la Musique Contemporaine ; de l'Unesco

Champagne-Ardenne

Dans le cadre de la Fête de la science, l’Université de technologie de Troyes ouvre cette année encore ses portes, le samedi 15 octobre de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h.
Les visiteurs pourront découvrir les activités de recherche de quatre laboratoires, les plus jeunes pourront se transformer en apprentis chimistes, les tous petits (à partir de 3 ans) auront aussi droit à des expériences à leur portée.

 

15 octobre 2011 – 16h30
Conférence : « Entre physique et chimie, les deux prix Nobel de Marie Curie », par Pierre Radvanyi, directeur de recherche honoraire au CNRS (Orsay)
Lieu : Université de technologie de Troyes
12, rue Marie Curie - 10010 Troyes
tél. : 03 25 71 76 00 
Courriel : infos.utt@utt.fr
Informations complémentaires

Languedoc-Roussillon

Calendrier de l’année de la chimie en Languedoc-Roussillon

Midi-Pyrénées  

du mardi 4 au mardi 18 octobre 2011
Une série de manifestations de très grandes qualités pour commémorer le centenaire du prix Nobel de chimie de la Franco-Polonaise Marie Curie-Sklodowska. Concoctées par l'association Polonia 82 en partenariat avec la mairie, la cité scolaire François-Mitterrand et Lire sous ogives, ces journées vous feront découvrir les secrets de cette physicienne de génie, seule femme à avoir obtenu deux prix Nobel pour ses travaux sur la radioactivité. Une exposition prêtée par le consulat général de Pologne sera visible à la bibliothèque
18 octobre 2011 – 18h30
Conférence : « Marie Sklodowska-Curie, scientifique et femme tout simplement », par le professeur Armand Lattes suivi du spectacle de théâtre « Les lueurs de la rue Cuvier » par la compagnie Théâtre Extensible et Prodigima au Hall de Paris
Lieu : Bibliothèque municipale et Hall de Paris - 82200 Moissac
Informations complémentaires

Nord-Pas-de-Calais

du mardi 25 octobre au vendredi 04 novembre 2011 – 15h à 19h
Expositions :  Dans le cadre du centième anniversaire de l'obtention du prix Nobel de chimie par Marie Curie Sklodowska l'association "Cambrai-Cieszyn-Amitié" propose les expositions :
Marie Curie (Institue Curie - Paris)
La chimie de A à Z (Orsay)
La chimie O (CNRS)
Lieu : salle de la République de l'hôtel de ville – 59400 Cambrai

Etranger
Norvège

lundi 7 novembre 2011
Journée Marie Curie
Événement culturel et scientifique mené à l'occasion de l'année internationale de la Chimie et du 100ème anniversaire du Prix Nobel de Chimie attribué à Marie Curie. Cet évènement est organisé par la Mission Scientifique de l'Ambassade de France en Norvège, la Société Norvégienne de Chimie, l'Académie Norvégienne des Sciences et des Lettres et les Universités d'Oslo et d'As
Colloque sur le thème "La science nucléaire : passé, présent, futur" aura lieu à l'Académie des Sciences et des Lettres
Exposition sur la vie de Marie Curie, développée par le Musée Curie à Paris
Informations complémentaires et programme

Pologne

Programme des commémorations

Médias-Com

Site MSC100 : Centenaire du prix Nobel de chimie de Marie Sklodowska Curie

 

Institut Curie

 

Site consacré à Marie Curie
Le ministère de la Culture est associé à cette réalisation du ministère de la recherche

 

Site AIC 2011 : Année Internationale de la Chimie

Musées

Musée Curie
1 rue Pierre et Marie Curie - 75 005 Paris
tél. : 01 56 24 55 31
musee@curie.fr

 

Musée Marie Skłodowska-Curie – maison natale de la savante
Ul. Freta 16 – 00-227 Varsovie - Pologne
Tél. : +48 (0)22 831 80 92
Informations complémentaires

Association

Association Curie et Joliot-Curie
11 rue Pierre et Marie Curie - 75 248 Paris cedex 05
tél. : 01.42.34.67.49
contact : cjc@curie.fr