Pierre Benoit

Albi, 16 juillet 1886 - Ciboure (Pyrénées-Atlantiques), 3 mars 1962

À M. Pierre Benoit, dont j’admire l’extraordinaire talent

 

En 1954, le général de Gaulle dédicace ainsi ses Mémoires de Guerre. Dans cette réconciliation entre les deux hommes, le qualificatif est exactement ce qui convient à l’écrivain : pas du génie, mais un immense talent. Et on ajoutera ici : Pierre Benoit fut fondamentalement un homme de passions.

 

Passion pour la France d’abord. La jeunesse de ce fils d’officier s’est déroulée dans des villes de garnisons, d’Albi, où ce Landais naquit par hasard le 16 juillet 1886, jusqu’à Tunis, où il compléta ses études secondaires : partout, il fut bercé des évocations de la grandeur de la France. Plus tard, lieutenant combattant au Chemin des Dames, il écrivait à Anna de Noailles : « Et voilà la chose arrivée, la guerre universelle, la chère France éternelle menacée. Vous comprenez la joie pour un nationaliste de sortir un peu de la théorie ». La France encore, inlassablement glorifiée plus tard, au long de ses innombrables voyages, notamment au Liban.

 

Passion pour l’autre : cet épistolier a écrit des dizaines de milliers de lettres, ce journaliste a publié des centaines d’articles, cet homme du monde (élu en 1931 à l’Académie française) a composé d’innombrables préfaces ou discours, ce spécialiste des arts de la scène écrivait des scénarios, suivait les adaptations de ses œuvres, réverbérées dans le miroir des représentations et dans les yeux des actrices qui les interprétaient.

 

Passion enfin pour la vie, de cet homme contradictoire, avide de solitude autant que d’amitié, nomade des femmes autant que des pays, client impénitent des chambres d’hôtel et des cabines de bateaux, dans lesquelles il écrivit la majeure partie de son œuvre. À Paris, il n’eut jamais de domicile, avant son mariage tardif en 1947 avec Marcelle. Il se sédentarisa enfin au Pays basque, à Ciboure, où il mourut le 3 mars 1962, enterré dans un cimetière marin, ce qui était la moindre des choses pour ce si terre à terre coureur d’océans.

 

Mais surtout, passion dévorante pour l’écriture de fiction, dès les foudroyants succès de ses deux premiers romans : Koenigsmark en 1918 (qui fut le numéro 1 de la collection « Livre de Poche »), et L’Atlandide en 1919 (dont les tirages cumulés ont dépassé le million d’exemplaires). Son œuvre romanesque est constituée de 42 titres, célèbres ouvrages à la couverture jaune de son éditeur unique, Albin Michel, que l’on retrouvait sur les étagères de tous les foyers français. Romans qui portaient des titres restés fameux : simples désignations, comme Mademoiselle de la Ferté ou L’Ile Verte, prénoms de femmes comme Axelle ou Alberte, ou formulations exotiques, bibliques, ésotériques, de La Châtelaine du Liban (en 1924) à Montsalvat (en 1958).

 

Pris individuellement, chaque roman est clos, avec son intrigue, son lieu, sa thématique, son héroïne, son dénouement. Mais, considérée dans sa globalité, l’œuvre de Pierre Benoit est une « tragédie humaine », sans retour des personnages certes, mais avec des thèmes récurrents qui lui donnent sa véritable cohérence : guerre, religions, homosexualité latente, histoire et mythes, femmes fatales et femmes fractales, et le vaste monde. Elle possède une architecture très marquée : numérologie (nombre et longueur des chapitres), l’initiale « A » du prénom de l’héroïne, présence d’un thème « technique » très documenté. Et un style facilement caractérisable : lexique des adjectifs, tournures syntaxiques parfois vieillies, modernité des changements de narrateurs, abondance des dialogues.

 

Ainsi Pierre Benoit, oublié par les universitaires mais encensé par des millions de lecteurs, peut-il être lu comme un auteur archétypal de l’écriture romanesque, celle de l’ailleurs, de la femme, des passions, du destin, mais aussi comme l’architecte conscient d’une « œuvre complète » poursuivie jusqu’à sa mort.

 

Maurice Thuilière
vice-président de l’association des Amis de Pierre Benoit


Programme des manifestations

Editions

Pierre Benoit, le romancier paradoxal par Gérard de Cortanze
Éditions Albin Michel
février 2012, 576 p

 

Opus Benedictum, par Maurice Thuilière
Ouvrage de recherche universitaire sur Pierre Benoit : cet essai fait le point sur ses récentes recherches dans les archives privées de l’éditeur Albin Michel, récemment ouvertes aux chercheurs, en reprenant parfois, tout en les complétant, quelques études parues antérieurement dans les Cahiers de l’Association des Amis de Pierre Benoit. En particulier, il fait une analyse minutieuse de la correspondance privée inédite échangée entre l’auteur et son éditeur durant plus de quarante ans, et il dresse un dictionnaire chronologique, quasi définitif, des voyages de Pierre Benoit hors de France. Au passage, il brosse un tableau des relations de Pierre Benoit avec son monde, qui fut aussi son époque…
Editions MTh, chez Mr Thuilière - 15 Le Colombier I, route de Pernes, 84380 Mazan
Prix de 25 €, port compris, par chèque à l’adresse ci-dessus

 

L'Association des Amis de Pierre Benoit prépare aussi de nouveaux cahiers, certains dans le cadre de ses publications régulières, d'autres en formule "cahier spécial" : pour vous les procurer, écrire à M. Bernard Vialatte, 4 place de la République - 46500 Gramat

 

Aux éditions Magnard (collection "Classiques et contemporains"), sortie en juin 2012 d'un volume consacré au roman L'Atlantide (pour le collège) : Pierre Benoit - L'Atlantide

 

Sortie prévue le 1er mars 2012 chez Albin Michel : trois des plus célèbres romans en réédition. Postfaces par Maurice Thuilière, les préfaces étant dues à des écrivains contemporains célèbres. Un album photo y sera joint, gratuit pour tout acheteur des trois romans concernés :
Mademoiselle de la Ferté
La Châtelaine du Liban
Axelle

 

Sortie le 1er mars 2012 au Livre de Poche de 3 titres célèbres en réédition :
Koenigsmark
L'Atlantide
Le Roi lépreux

 

Sortie le 1er mars 2012 aux éditions France-Loisirs d'une anthologie de 4 romans :
L'Atlantide
Mademoiselle de la Ferté
Alberte                                       
Le Déjeuner de Sousceyrac

Manifestations

France
Ile-de-France

Lundi 5 mars 2012 – 19h30 à 21h30
Soirée consacrée à Pierre Benoit : L’homme et l’œuvre
À l’occasion de la réédition de La Châtelaine du Liban, Axelle et  Mademoiselle de la Ferté (Albin Michel) et de la parution de la biographie de Gérard de Cortanze, Pierre Benoit, le romancier paradoxal
Lieu : Centre national du livre, Hôtel d’Avejan, 53 rue de Verneuil – 75007 Paris

 

Mercredi 4 avril 2012 à 19h30
A l’occasion du cinquantenaire de la mort de Pierre Benoit, une manifestation proposée par La Société des Gens de Lettres en partenariat avec les éditions Albin Michel  et en collaboration avec WebTV Culture
Cette soirée sera consacrée à l’évocation de l’œuvre et du parcours de Pierre Benoit, à travers une analyse de son inspiration et de sa technique romanesque, émaillée de lectures de ses œuvres et d'écoute radiophoniques d'extraits des entretiens de Pierre Benoit avec Paul Guimard en 1957
Projection du film réalisé par Web TV Culture, Une maison un auteur, Pierre Benoit
Programme
Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réservation : communication@sgdl.org
Lieu : Hôtel de Massa, 38 rue du Fbg-St-Jacques - 75014 Paris
tél : 01 53 10 12 13 ; fax : 01 53 10 12 12 ; courriel : sgdl@sgdl.org

Midi-Pyrénées

Samedi 26 mai 2012
Soirée hommage à Pierre Benoit
17h – Conférence animée par Bernard Vialatte
20h - Projection du film « Lunegarde ». Tiré d'un roman de Pierre Benoit, il fut tourné sur le causse de Gramat et porté à l'écran en 1945, mis en scène par Marc Allégret, avec notamment Gaby Morlay, Danièle Delorme...
Lieu : Salle de cinéma de la MJC - 46400 Saint-Céré

 

du 30 jullet au 3 août 2012
Exposition : « Pierre Benoit, 1886-1962. Le Romancier Paradoxal »
Lieu : Salle des fêtes – 46190 Sousceyrac

 

Vendredi 3 août 2012
15h – Vente de livres de Pierre Benoit, éditions anciennes et récentes
18h – Conférence de Bernard Vialatte, en compagnie de Raymonde Heudeline, comédienne qui lira des correspondances du romancier
21h - Projection du film : «  Le Déjeuner de Sousceyrac »
Lieu : Salle des fêtes – 46190 Sousceyrac

 

du 17 juillet au 2 septembre 2012
Exposition : « Pierre Benoit, 1886-1962. Le Romancier Paradoxal »
Lieu : Maison des Consuls, Place du Mercadial – 46400 Saint-Céré

 

Vendredi 10 août 2012 à 21h et samedi 11 août 2012
Journées Pierre Benoit
Lieu : Maison des Consuls, Place du Mercadial – 46400 Saint-Céré

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Samedi 10 mars 2012  - 10h30
Matinée pour tous : présentation de l'année Pierre Benoit 2012 par Maurice Thuilière, avec dons d'ouvrages de Pierre Benoit à la bibliothèque
Lieu : Bibliothèque municipale - 84380 Mazan

Médias-Com - Archives et documentation

. Sites Internet :
Site consacré à la vie et l’œuvre de Pierre Benoit : Le Quercy sur le net : Hommes et femmes en Quercy

Association

Association « Les Amis de Pierre Benoit »
4 place de la République – 46500 Gramat
tél. : 05 65 33 16 57
L’association publie à un rythme annuel des Cahiers entièrement consacrés à la vie et à l’œuvre de Pierre Benoit
courriel : bvialatte@aol.com