André Chastel

Paris, 15 novembre 1912 - Paris, 18 juillet 1990

Avant André Chastel, personne n’avait exercé un magistère aussi puissant sur l’histoire de l’art en France. Après avoir enseigné l’histoire de la Renaissance à l’École pratique des hautes études puis l’histoire de l’art moderne à la Sorbonne, il occupa la chaire d’art et civilisation de la Renaissance en Italie au Collège de France de 1970 à 1984.

 

Il hérita du prestige de son maître Henri Focillon et s’efforça toute sa vie de donner une place à l’analyse et à la connaissance des formes artistiques dans la culture de ses compatriotes, tout en cherchant à asseoir le développement scientifique de la discipline dans l’enseignement supérieur.

 

Pour ce littéraire à la plume admirable, entré à l’École normale supérieure en 1933 dans la même promotion que Roger Caillois, il importa tout de suite de regarder au-delà de nos frontières. L’Institut Warburg de Londres, où s’était réfugiée la fine fleur de l’érudition allemande après le désastre du nazisme, l’attira immédiatement. Il en retira un goût pour l’iconologie, pour l’étude croisée des sources littéraires et philosophiques et des formes. Son objet d’étude privilégié, l’Italie de la Renaissance, l’y invitait. Ses ouvrages sur le néo-platonisme dans la Renaissance florentine restent fondamentaux. Côtoyant les plus grands historiens de l’art de la péninsule, Roberto Longhi in primis, Chastel se rendit compte de l’importance que l’histoire de l’art tenait dans le liceo classico italien depuis la réforme Gentile et du renouveau considérable que connaissait l’Italie d’après-guerre dans le domaine de la muséologie, de la restauration, des études formelles, historiques et philologiques. Il n’eut de cesse de se mesurer avec ce modèle. Sa fréquentation amicale de l’élite de l’histoire de l’art, de Meyer Schapiro à Willibald Sauerländer – en particulier au sein du Comité international d’histoire de l’art – le mit au contact des historiographies les plus variées. S’il en diffusa certaines, il fut en revanche peu sensible aux questionnements apportés par les intellectuels français comme Deleuze, Foucault ou Damisch, et son hostilité à son collègue Pierre Francastel, qui promouvait une approche sociologique, aboutit à des clivages douloureux au sein de la communauté des chercheurs.

 

Malgré tout, il sortit la plupart du temps victorieux de ses innombrables combats.

 

Il fallait une revue scientifique digne de ce nom, ce fut, après la brève tentative d’Art de France, la Revue de l’art, fondée en 1968 et toujours bien vivante. La France peinait à connaître et à cataloguer son patrimoine, ce fut la création de l’Inventaire général, bénie par André Malraux. Les études sur l’architecture – et particulièrement sur celle de notre pays – étaient renouvelées par des historiens étrangers du calibre d’Anthony Blunt : il appuya de toutes ses forces les initiatives de Jean Guillaume au Centre d’études supérieures de la Renaissance à Tours. Pour éclairer les Français sur l’actualité artistique mondiale, Chastel tint une tribune flamboyante dans Le Monde. L’histoire de l’art était absente des programmes scolaires, il milita, cette fois-ci sans succès, pour la création d’une agrégation. Il n’aura pas vu la naissance de l’Institut national d’histoire de l’art, créé en 2001 après de nombreuses tentatives, mais il en eut le premier l’idée et le mérite doit lui en être rendu.

 

Philippe Sénéchal
professeur à l’université de Picardie Jules Verne
directeur des études et de la recherche à l’INHA


Programme des manifestations

Edition

André Chastel, Architecture et patrimoine. Choix de chroniques parues dans le monde
Éditions du Patrimoine, Centre des monuments nationaux, juin 2012, 239 p.

Manifestations

France
Ile-de-France

Mercredi 1er février 2012 à 20h
Table ronde / Projections : Hommage à André Chastel
Commémoration du centenaire de la naissance d’André Chastel, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, sous la direction de Pierre Rosenberg de l’Académie française
Programme
Le 1er février, Frédéric Mitterrand s’est rendu à l’auditorium du Louvre, à Paris, où l’on commémorait le centenaire de la naissance de l’historien de l’art André Chastel
Lieu : Auditorium du Louvre, Accès par la Pyramide - 75001 Paris
Informations : 01 40 20 55 55
Informations complémentaires

 

En février 2012 tous les vendredis de 15 h à 21 h
Projection : André Chastel, un sentiment de bonheur
E. Cozarinsky (réal.), Fr., 1990, 52 min, coul.
Lieu : Salle audiovisuelle, Auditorium du Louvre, Accès par la Pyramide - 75001 Paris
Informations : 01 40 20 55 55

 

les 29, 30 novembre et 1er décembre 2012
colloque international : « André Chastel (1912-1990), l'histoire de l'art et l'action publique »
Organisé par l’INHA en collaboration avec le Centre André Chastel, l’École Pratique des Hautes Études, le Collège de France, l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, l’Université de Paris 1 Panthéon- Sorbonne et l’Université de Paris-Sorbonne dans le cadre des commémorations nationales
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Lieu : Institut national d'histoire de l'art (auditorium), 2 rue Vivienne - 75002 Paris (Accès : 6 rue des Petits-Champs)
et au Collège de France (amphithéâtre Marguerite de Navarre), 11 place Marcelin-Berthelot
- 75005 Paris
Programme et informations complémentaires

 

Vendredi 30 novembre 2012 à 15h
Discours de Roland Recht à l’occasion de l’ouverture solennelle de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres : « L’image et le mot. André Chastel, historien de l’art »
Entrée libre
Lieu : Institut de France (sous la coupole de l’Institut de France), 23 quai de Conti - 75006 Paris

 

du 30 janvier au 6 avril 2013 - du mardi au samedi, de 15h à 20h
exposition : « André Chastel »
Entrée libre
Lieu : Institut national d’histoire de l’art, Galerie Colbert, salle Roberto Longhi
2 rue Vivienne - 75002 Paris

Médias-Com  - Filmographie - Archives et documentation

. Sites Internet :

Académie des Inscriptions et Belles-Lettres : André Chastel

Institutions culturelles

Centre André Chastel
Laboratoire de recherche en histoire de l’art UMR 8150 (CNRS/Paris-Sorbonne/MCC)
2 rue Vivienne - 75002 Paris
tél. :  01 47 03 89 00 / 86 04 ; fax : 01 47 03 84 50

 

Fonds André Chastel
Bibliothèque de l’INHA – Collections Jacques Doucet
2 rue Vivienne - 75002 Paris