Henri Mondor

Saint-Cernin (Cantal), 20 mai 1885 - Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), 6 avril 1962

« C’est après la mort, surtout, que les vrais amis ont à intervenir, en faveur de celui en qui ils ont cru »(1)

Les trois vies du professeur Henri Mondor… Ce préambule est emprunté au titre de l’ouvrage que lui a consacré un de ses admirateurs, le professeur Jean-Paul Binet (2).

Un biologiste franco-américain, inventeur d’un nouveau concept de la santé, René Dubos, s’étonnant de l’homonymie des « trois » Henri Mondor, le chirurgien, le dessinateur et l’académicien, fut surpris de découvrir que cette trinité n’était qu’une seule et même personne.

En effet, ce qui frappe chez Mondor c’est l’extraordinaire diversité de ses aptitudes, exercées avec un égal talent, mais toutes exprimées par sa main : celle qui écrit, celle qui opère et celle qui dessine.

Henri Mondor est originaire d’Auvergne, né dans un milieu favorable à l’acquisition des connaissances et à l’amour de la langue française. Son père était directeur d’une école primaire. « C’est là, entre un père austère et docte, une mère gaie, tendre et citadine, elle, de naissance, que m’est venue une passion de poésie et de sédentarité qui devait enrichir les heures et les ans d’un enchantement jamais menacé ».

« Monté » à Paris en 1903, il est reçu au concours de l’internat des Hôpitaux de Paris, en 1909. Il sera interne-médaille d’or de chirurgie en 1912.

De 1914 à 1919, il est médecin auxiliaire et médecin-aide-major, développant une activité chirurgicale fructueuse et s’attachant à réduire la mortalité opératoire. Son humanisme n’était pas de façade : « tant d’années passées, le matin à l’hôpital, [m’ont] enseigné une compassion authentique pour tout humain et le respect profond de toute existence. » (cité par Anne Fontaine).

Il commence sa carrière à l’hôpital Saint-Louis dans le service de Paul Lecène ; il la terminera à l’hôpital de la Salpetrière en 1956. En 1938, il devient titulaire de la chaire de Pathologie externe, en 1941, de celle de Clinique chirurgicale à l’Hôtel-Dieu.

Plusieurs signes cliniques portent son nom ainsi qu’une maladie. En chirurgie, il produira sept livres, dont Diagnostics urgents de l’abdomen, considéré comme l’un des ouvrages médicaux français les plus lus dans le monde. Sa postérité intellectuelle en chirurgie est riche ; parmi ses élèves, neuf présidents de l’Académie de chirurgie, huit professeurs des universités, vingt et un agrégés et quarante chirurgiens des Hôpitaux de Paris.

Très jeune, Henri Mondor, homme de lettres, manifeste une véritable passion pour Mallarmé. Il est le préfacier de ses œuvres publiées dans la Pléiade. Historien de la littérature, il signe plus de vingt-cinq titres en rapport avec Verlaine, Valéry, Barrès, Claudel… En rapport à la médecine, il produit des biographies : Paul Lecène, Dupuytren, Pasteur, René Leriche…

Mondor a appartenu à quatre académies : l’Académie de chirurgie (1926), l’Académie nationale de médecine (1945), l’Académie Française (1946) et l’Académie des sciences (1961).

Enfin, il n’a pas attendu d’être anatomiste pour exprimer un don qui était une seconde nature et qu’immortalise, au lycée d’Aurillac, un prix annuel de dessin. Il y a une profonde unicité entre la physionomie sèche de l’homme, la précision méticuleuse du chirurgien et la minutie rigide du dessinateur. Henri Mondor tient la plume comme le scalpel : il illustre plusieurs ouvrages littéraires, son dessin fétiche étant la rose.

« Chirurgien mais aussi médecin, écrivain mais non pas artiste, littérateur mais non pas écrivain, académicien mais non pas immortel […], séducteur mais non pas amant, Henri Mondor a confessé dans ses derniers jours pourquoi toute sa vie fut une observation ».

À la mort du « poète-chirurgien », l’Assistance Publique, sur l’intervention personnelle de Jean-Marcel Jeanneney, ministre des Affaires sociales, lui a rendu un éclatant hommage, en donnant son nom à l’hôpital le plus prestigieux de son époque.

 

Claude Hamonet
professeur émérite à la Faculté de Médecine de Créteil
docteur en anthropologie sociale
ex-chef du service de réadaptation médicale du CHU Henri Mondor

 

1 - Henri Mondor.
2 - Les vies multiples d’Henri Mondor. 


Programme des manifestations

Manifestations

France
Auvergne

du 14 février au 25 août 2012
du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h (Ouvert le dimanche en juillet et août de 14h à 18h. Fermé les jours fériés)
Exposition : Henri Mondor, l'éthique  d'une vie

La Ville d’Aurillac rend hommage à Henri Mondor, ce brillant chirurgien, écrivain mais aussi amateur d’art, qui a légué de nombreuses pièces au musée d’art et d’archéologie et au lycée Émile Duclaux où il a suivi une partie de ses études. Les visiteurs découvriront ainsi l’univers d’Henri Mondor à travers de nombreux livres, gravures, dessins comme ceux d’Ingres, Odilon Redon, Camille Corot, Delacroix..., un bronze de Camille Claudel...

Renseignements au 04 71 45 46 10 ou par courriel : musee.art@mairie-aurillac.fr

Lieu : Musée d’art et d’archéologie, 37 rue des Carmes - 15000 Aurillac

Informations complémentaires

 

Six rendez-vous autour de l’expo Mondor

Mardi 27 mars 2012 - 18 h 15
Conférence : Henri Mondor et la culture antique, par Martine Vermande, de l’Université Inter-âges de Haute-Auvergne

 

Mardi 3 avril 2012 – 18 h 15

Conférence : Henri Mondor, ami de la famille, par Jean Labellie

 

Mercredi 25 avril 2012, de 14 h 30 à 16 h

Ateliers de pratique artistique, animés par Pierre Noël, artiste peintre : Croquis à la mine de plomb pour les 7-12 ans

 

Mardi 29 mai 2012 – 18 h 15

Conférence : Lecture d’archives, par Edouard Bouyé, directeur des Archives départementales du Cantal

 

les samedis 9 et 16 juin 2012 de 14 h30 à 15 h 30

Ateliers de pratique artistique, animés par Pierre Noël, artiste peintre : Croquis à la mine de plomb pour les adultes

 

Mardi 19 juin 2012 – 18h15

Conférence : Henri Mondor, chirurgien, par le docteur Georgelin, chirurgien au centre hospitalier d’Aurillac

Renseignements au 04 71 45 46 10 ou par courriel : musee.art@mairie-aurillac.fr

Lieu : Musée d’art et d’archéologie, 37 rue des Carmes - 15000 Aurillac

 

Vendredi 6 avril 2012
A l'occasion du cinquantenaire de la mort d'Henri Mondor, la municipalité de Saint-Cernin, en partenariat avec le collège Henri-Mondor de Saint-Cernin, le centre hospitalier Henri-Mondor d'Aurillac et le Conseil général du Cantal (Archives départementales), avec le concours de nombreux bénévoles, organise une journée autour de cet homme de scalpel, de plume et de crayon
Écoliers, collégiens et grand public découvriront sa vie et son œuvre à travers conférences, exposition, lectures et témoignages
9h20 – 10h15 (salle des fêtes) : « Henri Mondor, une vie, des œuvres ». Présentation par Édouard Bouyé, directeur des Archives départementales du Cantal, aux élèves de 4e et de 3e
10h30 – 11h (école communale) : « Henri Mondor : écolier de Saint-Cernin, grand homme de France ». Présentation par Édouard Bouyé aux élèves de CM 1 et de CM 2
16h30 (mairie) : Rencontre avec la presse
17h (médiathèque) : Inauguration de l’exposition « Le scalpel, la plume et le crayon » par Noël Delourme, maire de Saint-Cernin, et Jean-Pierre Delbègue, principal du collège Henri-Mondor de Saint-Cernin
18h (salle des fêtes) : Conférence (par Édouard Bouyé), lecture de témoignages (docteur Vermenouze, abbé Vaschalde, Marcel Delzons) sur Henri Mondor ; témoignage du peintre Jean Labellie, filleul d’Henri Mondor
20h30 (salle des fêtes) : « À la rencontre de Henri Mondor ou Monsieur Mondor à travers ses écrits », par Chantal Malebert, comédienne
Renseignements : Mairie de Saint-Cernin 04 71 47 60 09 ; courriel : mairie@mairie-stcernin.fr

 

Samedi 7 avril au dimanche 15 avril, tlj 10h – 12h et 14h – 18h
Exposition « Le scalpel, la plume et le crayon »
Lieu : Médiathèque de Saint-Cernin
Renseignements : Mairie de Saint-Cernin 04 71 47 60 09 ; courriel : mairie@mairie-stcernin.fr

 

du lundi 23 avril au vendredi 18 mai 2012
du lundi au vendredi de 8h15 à 17h30, le mercredi et le vendredi jusqu’à 16h30
Exposition : « Le scalpel, la plume et le crayon » ; reprise de l’exposition de Saint-Cernin
Lieu : Archives départementales, 42 bis rue Paul Doumer - 15000 Aurillac
tél. : 04 71 48 33 38

 

Samedi 23 juin
Inauguration de la stèle Henri Mondor à Saint-Cernin
Renseignements : Mairie de Saint-Cernin 04 71 47 60 09 ; courriel : mairie@mairie-stcernin.fr

Medias-Com - Filmographie - Archives et documentation

. Sites Internet :

Henri Mondor raconté aux étudiants - Un chirurgien humaniste par le professeur  Claude Hamonet

Notice biographique de l'Académie française

Archives nationales : Fonds Henri Mondor (1863-1971)

Institutions culturelles

Musée de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Hôtel de Miramion, 47 quai de la Tournelle - 75005 Paris

tél : 01 40 27 50 05 ; fax : 01 40 27 46 48

courriel : musee.ap-hp@sap.aphp.fr