Présentation
Moyen Âge
Époque moderne
XIXe siècle
XXe siècle

Avant-propos

La Chronologie a ses hasards : l’année commémorative 2017 sera celle de l’art et de la beauté. Ainsi en ont décidé les cinquantenaires et les centenaires qui ont été retenus par le Haut comité des Commémorations nationales, même si les événements de 1917 trouvent  amplement leur place dans la liste des anniversaires officiels.

En tête de ce panthéon annuel, pour les  arts plastiques, trois noms immenses, ceux d’Ingres, de Rodin et de Bonnard. Figures majeures qui ne doivent tout de même pas en éclipser d’autres : ceux de Ligier Richier, d’Isabey, de Girodet, de Carmontelle, de Degas ou de Carolus-Duran. À leurs côtés, la musique, la poésie, l’architecture et les jardins seront à l’honneur. Dans ces domaines-là, l’année commémorative 2017 multipliera d’ailleurs les hommages. On célébrera en effet le bicentenaire de Méhul et de Charles Koechlin, on honorera la mémoire de Baudelaire, de Max Jacob et de Marie Noël et on fêtera Claude Perrault, Germain Boffrand, Jacques Ignace Hittorff, Adolphe Alphand et le grand Hector Guimard.

Le cinéma occupe une place de plus en plus grande dans les anniversaires : cette année, sera chaleureusement saluée la mémoire de Martine Carol, de Bourvil, de Jean-Pierre Melville, de Julien Duvivier et des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy. Je m’en réjouis.

Je souhaite que des manifestations culturelles de qualité incarnent tout au long de l’année 2017 les élans de reconnaissance qui nous portent vers tous ces artistes qui, par leur talent, leur inspiration, leur ardeur et leur générosité, ont fait progresser notre société et la civilisation. Le souvenir indispensable de ces grandes figures nous engage tout autant à regarder l’avenir, éclairé par ces oeuvres qui demeurent une source d’inspiration et d’engagement permanente.

Ceux qui, dans ce volume, ont accepté – tous avec plaisir et enthousiasme – de redonner vie, l’espace de quelques paragraphes, à ces grandes personnalités ou à ces épisodes majeurs, nous livrent un regard fondé sur leur art et leurs connaissances tout autant qu’un point de vue personnel. Ils ne fournissent pas une vérité intangible à laquelle il faudrait nécessairement adhérer. Ils ouvrent les portes à notre curiosité et à notre goût d’en savoir toujours davantage.Je remercie tous ceux qui, en 2017, feront résonner haut et fort les grands moments de notre histoire.

Audrey Azoulay

ministre de la Culture et de la Communication