Georges Guynemer

Paris, 24 décembre 1894 – Poelkapelle (Belgique), 11 septembre 1917

Le 11 septembre 1917, au cours d’un combat aérien au-dessus du village belge de Poelkapelle, le capitaine Georges Guynemer disparaît, « tombé en plein ciel de gloire, après trois ans de lutte ardente », selon les termes de sa dernière citation à l’ordre de l’armée. Cette disparition un retentissement énorme dans la presse nationale et internationale qui depuis deux ans fait sa une des exploits du pilote : la jeunesse de celui-ci, sa personnalité, son palmarès alors inégalé de cinquante-trois victoires aériennes expliquent en large part cette immense popularité, entretenue par la propagande officielle (...)

La suite de l'article est disponible dans le recueil des Commémorations nationales 2017 édité par les Éditions du Patrimoine.

Pour aller plus loin...

Lire aussi Premiers combats aériens de l'histoire (Commémorations nationales 2014), Création de l'Union patriotique des aviatrices de France et Premiers sauts en parachute de l'histoire militaire française (Commémorations nationales 2015).

Mais aussi...

Découvrez la fiche matriculaire et la fiche Mort pour la France de Georges Guynemer dans le Grand Mémorial.