Publication des Maladies des femmes grosses et accouchées

1668

François Mauriceau (1637-1719) suit l’enseignement de chirurgie à l’Hôtel-Dieu puis devient prévôt du collège de chirurgie Saint-Côme. Ayant décidé de se spécialiser dans l’art des accouchements, il est nommé premier médecin accoucheur de l’Hôtel-Dieu.

Des maladies des femmes grosses et accouchées, publié à Paris en 1668, établit l’obstétrique comme une science. Traduit en plusieurs langues, extrêmement novateur, c’est une contribution essentielle à la pratique des accouchements. Mauriceau remet en cause les pratiques traditionnelles : il insiste sur la nécessité de bien connaître l’anatomie et la physiologie, s’intéressant notamment à la conformation du bassin et à la position et aux mouvements du foetus. Il propose aux femmes de nouvelles techniques de délivrance, comme l’accouchement sur un lit, et non plus accroupies ou assises sur une chaise de travail, et expérimente cette méthode pour les maîtresses de Louis XIV.

Deux autres ouvrages, les Observations sur la grossesse et l’accouchement en 1694 et les Aphorismes touchant la grossesse et l’accouchement, en 1695, en font le père de l’obstétrique moderne.

Scarlett Beauvalet,

professeur d’histoire moderne à l’université de Picardie