Référence externe : Haltes, les Basses-Pyrénées pendant la Première guerre mondiale

Par sa violence et son étendue, la Première guerre mondiale provoque en l’espace de quatre ans dans l’Hexagone des mouvements de population sans précédent. Leurs flux touchent aussi les Basses-Pyrénées, département « de l’arrière » éloigné des zones de combat, assimilable à un lieu sûr, malgré sa proximité avec l’Espagne restée neutre, mais soupçonnée d’abriter des espions à la solde des puissances ennemies.