Référence externe : Le procès des insurgés de Cayenne

Parce qu’ils voulaient l’égalité dans l’expression de leurs droits citoyens, quatorze Guyanais ont été, en 1928, privés de leur liberté. En 1931, dans un élan de fraternité, douze jurés de la cour d’assises de Loire-Inférieure les ont rendus à la liberté. Puisant largement dans leurs fonds judiciaires, les Archives départementales racontent cette histoire oubliée.