Document d'archives : Plans

Institution de conservation :

Archives départementales du Cantal

Inventaire d'archives :

Description :

Critères de sélection :
Informations sur l'évaluation
Liste des plans détruits et des cotes vacantes : 57, 58, 103, 105-107, 401, 420, 582, 593, 677, 758, 863, 885, 908, 917, 951, 1029, 1051-1052, 1139, 1167, 1171-1172, 1193, 1195, 1328, 1436, 2243-2246.
Mise en forme :
Mode de classement
Afin d'anticiper les moyens matériels (meubles à plans, chemises de conservation) à mettre en oeuvre pour la conservation et la communication des documents figurés du fonds Breuil, le classement des plans a été envisagé en premier lieu et effectué d'octobre 2001 à mai 2002 par Frédérick Lamare.
L'ensemble des 5848 plans recensés1 a été estampillé et numéroté de 1 à 58482. Une première série de plans sur calque se présentait en rouleaux 3. Liés ensemble par une corde, ces plans ont été pliés et sont cassants aux pliures. Le reste des plans était conservé dans les portefeuilles employés par Breuil à l'origine ou dans les portefeuilles fournis par les archives départementales pour le transport des documents. Les portefeuilles de Breuil étaient généralement en carton mais certains n'étaient que des tirages de plan pliés en deux. La qualité de conservation des plans conservés dans les portefeuilles dépend de la position des calques, tirages de plan et bleus d'architecte au moment de leur insertion dans le portefeuille. Certains ont très bien été préservés tandis que d'autres présentent des plis gênants pour leur ouverture.
Chaque plan a été analysé en relevant les informations suivantes :
- titre du document (lorsque le document comporte un titre il a systématiquement été relevé et indiqué entre guillemets) ;
- date ;
- signature (la signature n'est mentionnée que lorsqu'elle apparaît effectivement, un document n'a pas été considéré comme étant signé lorsque le nom de l'architecte apparaît uniquement dans le cartouche de présentation) ;
- lieu ;
- technique de représentation : plan, élévation, vue perspective, coupe transversale, coupe longitudinale, profil ;
- technique graphique : dessin au crayon, à l'encre, à la craie, tirage de plan, bleu ou contre-calque ;
- support ;
- échelle (ce sont les échelles indiquées sur les plans sans recherche d'interprétation. Les échelles généralement employées par Breuil pour les plans d'immeubles sont de 2 cm pour un mètre (indiqué 0.02 p.m.) soit une réduction de un cinquantième pour les plans d'ensemble ; les plans de détail sont à l'échelle de 5 cm pour un mètre soit une réduction d'un vingtième) ;
- dimensions.
Frédérick Lamare n'avait eu le temps d'analyser que les 1521 premiers plans avant son départ des archives départementales du Cantal en 2002. Ce travail de description est ainsi resté en suspens jusqu'à sa reprise en mars 2015.
(1) A l'exception des plans de l'hôpital-hospice d'Aurillac du XIXe siècle (5 portefeuilles de plans de la construction de certaines parties de l'hôpital-hospice d'Aurillac, essentiellement l'asile des aliénés, étaient présents dans le fonds Breuil. Ces 301 plans, généralement des encres sur calque fragiles, n'avaient pas été recensés par F. Lamare. Néanmoins quelques plans de l'hôpital-hospice datant du XIXe siècle, se trouvaient dans les portefeuilles de travail de Breuil. Ce sont les plans numérotés 293 à 301, 306 à 309 dans le portefeuille 3 et les plans 654 à 655 insérés dans le portefeuille 9. Ces 13 plans avaient été recensés et analysés).
(2) Voir la liste des cotes vacantes établie consécutivement à quelques éliminations.
(3) Ce sont les plans 2 à 164, 203 à 223, 248 à 288, 313 à 560.