Document d'archives : Prieuré de Chanaleilles.

Contenu :

Présentation du contenu
1. Testament d'Etienne Giraud, notaire de Saugues, par lequel il lègue au prieuré de Chanaleilles tout ce qu'il possède à Thoras (20 septembre 1400). – 2. Prise de possession de la cure de Chanaleilles par Jean Grenier, religieux du monastère d'Alleyrac (diocèse de Condom) (7 décembre 1633). – 3-8. Provisions du prieuré de Chanaleilles en faveur de Philippe Billonnet, religieux de la congrégation de Saint-Maur, en remplacement de Marie-Jean-François de Caylus. Visa de l'évêque de Mende, et prise de possession du prieuré (1714). – 9-69. Quittances des décimes payés par le prieuré de Chanaleilles (1716-1752). – 70-74. Baux à ferme des revenus du prieuré de Chanaleilles (1716-1759). – 75-87. Prix-faits et quittances des réparations faites à l'église et au prieuré de Chanaleilles (1717-1751). – 88-162. Quittances des portions congrues des curés et vicaires de Chanaleilles (1719-1762). – 163-169. Provision du prieuré de Chanaleilles en faveur de Denis Gaudard, bénédictin ; lettres d'attache, procurations, visa de l'évêque de Mende et prise de possession du prieuré (1722-1723). – 170-174. Titres relatifs à la redevance de 5 setiers de seigle due par l'Hôtel-Dieu du Puy au prieuré de Chanaleilles pour abonnement de dîmes au domaine du Sauvage (1741-1750). – 175. Accord par lequel il est convenu que le prieur de Chanaleilles payerait chaque année au curé du lieu la somme de 100 livres qui lui tiendrait lieu de ses novales, auxquelles il renonce (9 décembre 1742). – 176-179. Quittances de la somme de 8 livres délivrées par l'abbaye de Cluny au prieur de Chanaleilles pour le montant de l'imposition que le prieur était tenu de servir annuellement à la procure générale de l'abbaye (1742-1745). – 180-183. Quittances consenties au prieuré de Chanaleilles par Antoine-Aubert Bourlet, fondé de procuration des moines de l'ordre de Cluny, pour la somme de 8 livres, montant annuel de la taxe due à la procure générale de Cluny par le prieuré (1746-1748). – 184. Nomination par les moines de La Chaise-Dieu de Jean-Baptiste Alanche comme juge de Chanaleilles (5 janvier 1753). – 185-198. Arrêt du Grand Conseil déclarant les habitants de Chanaleilles non recevables dans une instance qu'ils avaient engagée devant le sénéchal du Puy contre le prieur de Chanaleilles pour l'obliger de payer une aumône aux pauvres de la paroisse du lieu (3 juin 1758). – 199-212. Quittances des décimes dues par le prieuré de Chanaleilles au diocèse de Mende (1760-1778). – 213-215. Bail à ferme des revenus du prieuré de Chanaleilles en faveur du sieur Limousin (17 décembre 1767). – 216-237. Quittances de portions congrues des vicaires de Chanaleilles (1769-1777). – 238-270. Quittances de la portion congrue des curés de Chanaleilles (1761-1777). – 271-272. Police passée entre le cellerier de l'abbaye de La Chaise-Dieu et Louis Castanet de Fabrèges, féodiste, pour le renouvellement du terrier de Chanaleilles (1770). – 273. Reçu d'un terrier du prieuré de Chanaleilles, consenti par Me Faurie, procureur, à dom Paulze, religieux de La Chaise-Dieu (8 décembre 1773). – 274-275. Bail à ferme par les religieux de La Chaise-Dieu à Philippe Trophime Vincent, représenté par son père Jean-Antoine Vincent, avocat, juge et lieutenant particulier au bailliage du Gévaudan, des revenus du prieuré de Chanaleilles, pour 9 ans et moyennant 790 livres à servir aux curé et vicaire dudit Chanaleilles pour leur portion congrue (30 mai 1786).

Cote :

1 H 155

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 7 parchemins ; 268 papiers.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire