Document d'archives : Prieuré de Saint-Pal-de-Murs.

Contenu :

Présentation du contenu
1. Accord entre Jean, sacristain-mage de La Chaise-Dieu, et Eustache Du Chambon, fils de feu Garin, sur la dîme des terroirs de Chambonencs près Saint-Pal-de-Murs. Eustache Du Chambon renonce à toutes ses prétentions et Hugues Du Chambon, clerc de l'église du Puy, son oncle, se porte garant des engagements pris par lui. Témoins : Guillaume Beunenc, sacristain de La Chaise-Dieu, Pons, fordoyen, Jean Chaumont, sacristain-moindre (14 juillet 1275 ; « II° idus julii »). – 2. Donation par Guillaume Maniayre, de Murs, damoiseau, à Jean, sacristain-mage de La Chaise-Dieu, de la dîme de Farias, paroisse de Saint-Pal-de-Murs. Témoins : Guillaume d'Allemance, chevalier, Pierre Piassac, chapelain de Beaune, etc. (10 septembre 1275 ; « quarto idus septembris »). – 3-4. Sentence arbitrale de Pons de Lavès, curé de Saint-Agricol-et-saint-Vital de La Chaise-Dieu, réglant le différend survenu entre Jean, sacristain-mage, et Pons de Combres, curé de Saint-Pal-de-Murs, sur les dîmes novales de la paroisse de Saint-Pal ; elle en attribue les 3 quarts au sacristain et l'autre quart au curé. Guillaume de La Roue, évêque du Puy, et Albert de La Molette, abbé de La Chaise-Dieu, ratifient cette donation (28 janvier 1278, n. s t. ; 1277, « V° kalendas februarii »). – 5. Sentence arbitrale de Guillaume Claron condamnant Etienne de [Vissac, sgr. de] Vals-le-Chastel, à payer à Jean d'Echandelys, sacristain-mage de La Chaise-Dieu, la dîme des lieux de La Veysseyre et de La Bargette, paroisse de Saint-Pal-de-Murs (10 août 1279 ; « IIII° idus augusti, anno Domini M°CC°L. –. – Nono »). – 6. Quittance par Etienne [de Vissac, chevalier, sgr. ] de Vals-le-Chastel, à Jean, sacristain-mage de La Chaise-Dieu, de 45 sous tourn. pour la vente de son droit sur la dîme de La Veysseyre et de La Bargette, paroisse de Saint-Pal-de-Murs (10 août 1279 ; « IIII° idus augusti »). – 7. « Donation (texte entièrement effacé ; l'analyse au dos est seule lisible) faite par le sgr. de Murs des dixmes de Champt Grand et de deux autres villages » (XIIIe siècle). – 8. Consultation de Jean de Consolino, professeur de droit à Avignon, concluant que les dîmes novales de Saint-Pal-de-Murs appartiennent pour les 3 quarts au sacristain-mage, et pour l'autre quart au curé. Cet acte nous apprend que le droit de percevoir les dîmes sur Saint-Pal fut concédé à l'abbaye de La Chaise-Dieu par Odilon de Mercoeur, doyen du chapitre de Brioude entre 1244 et 1273 (21 octobre 1300 ; « die veneris post festum beati Luce euvangeliste »). – 9. Sentence arbitrale de Raymond de Pojolar, chanoine de l'église du Puy, et de Jean Laudunii, chanoine de Saint-Georges du Puy, écartant les prétentions réciproques de Guillaume de Longavalle, curé de Saint-Pal-de-Murs, et de Jean de Chaumont, sacristain-mage, sur la dîme de la paroisse, et condamnant les parties à se conformer aux usages observés par leurs prédécesseurs (21 juin 1301 ; « die mercurii ante festum Nativitatis beati Johannis Baptiste »). – 10. Fragment d'une sentence arbitrale rendue par Pierre Viannerii, prieur-mage et infirmier de La Chaise-Dieu, obligeant Mathieu de La Motte, meunier du moulin de ce nom, paroisse de Saint-Pal-de-Murs, à payer à Pierre de Toylha, sacristain-mage de La Chaise-Dieu, la dîme de ses héritages (vers 1372). – 11. Procès devant l'ofïicial du Puy entre Pierre Ruel, sacristain-mage de La Chaise-Dieu, et Jean Juglarii, curé de Saint-Pal-de-Murs, d'une part, et Jean Farge, de Védière-Haute, de l'autre, au sujet du paiement de la dîme. Cette procédure est incomplète (1449-1452). – 12. Ratification par Pierre Ruel, sacristain-mage de La Chaise-Dieu, et Jean Juglar, curé de Saint-Pal-de-Murs, de la sentence arbitrale rendue le 28 janvier 1278 par Pons « de Laveth » et précédemment analysée (19 novembre 1451). – 13-14. Transaction entre François d'Artasse, sgr. de Védière-Haute, et les habitants dudit lieu et de celui de Combres, paroisse de Saint-Pal-de-Murs, par laquelle les habitants s'obligent à payer chaque année au seigneur 3 setiers de seigle et 1 d'avoine pour le montant de la dîme, sous la réserve que le prieur et le curé de la paroisse ne pourront exiger d'eux aucune dîme (6 janvier 1543, n. st.). – 15-19. Sentence de Just de Tournon, sénéchal d'Auvergne, rendue le 24 avril 1610, par laquelle Jacques Varanhac et Antoine Anglade, de La Bastide, paroisse de Saint-Pal-de-Murs, sont tenus de payer la dîme à Pierre Charrier, chambrier-mage de La Chaise-Dieu et prieur de Saint-Pal-de-Murs, pour biens sis audit lieu (1601-1611). – 20-37. Procès-verbaux de la mise en adjudication publique des produits de la dîme du prieuré de Saint-Pal-de-Murs (1606-1779). – 38-43. Reconnaissances de dîmes au profit de Pierre Charrier, chambrier-mage de La Chaise-Dieu, pour terres sises dans la paroisse de Saint-Pal-de-Murs (1608-1610).

Cote :

1 H 208

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 11 parchemins ; 1 cahier papier 37 feuillets ; 31 pièces papier.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire