Document d'archives : Maison de refuge et de travail pour l'extinction de la mendicité : registres d'inscription ou matricule des admis.

Contenu :

La matricule se compose de 5 registres, 3 pour les hommes et 2 pour les femmes. Les admis peuvent l'être à titre d'interne ou externe. Les informations figurant dans ces registres sont : nom, prénom, âge, date et lieu de naissance, profession, motif de l'admission, signalement, dates d'entrée et de sortie, motif de sortie et, pour les internes, liste des effets remis au dépôt et montant des réserves.
Les premières admissions sont faites fin 1829 pour les hommes, début 1830 pour les femmes. Les registres sont clos fin 1832 avec la fermeture de l'établissement.

Cote :

BCL/328-BCL/332

Informations sur le producteur :

En 1829, le préfet de police de Belleyme lance une souscription volontaire pour l'extinction de la mendicité dans le département de la Seine, dont le produit sert à entretenir la "Maison du refuge" établie dans les locaux de l'ancienne abbaye des cordelières de la rue Lourcine, dans le 13e arrondissement de Paris. Cette maison fonctionne pendant près de 3 années, jusqu'à ce que l'épidémie de choléra en 1832 amène les autorités à la transformer en asile pour les orphelins dont les parents sont morts de la maladie.

Organisation :

Nom de lieu :

Type de document :

Où consulter le document :

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP

Département des patrimoines culturels - Archives et Musées de l'AP-HP