Document d'archives : Prieuré Saint-Marcellin de Chanteuges.

Institution de conservation :

Archives départementales de la Haute-Loire

Contenu :

Présentation du contenu
1. Donation par le chapitre Saint-Julien de Brioude du monastère de Chanteuges à l'abbaye de La Chaise-Dieu (12 mars 1137, n. st. ; 1136, « IIIIto idus marcii ») (Edité dans Chassaing, Spicilegium Brivatense, p. 13). –2. Confirmation par Albéric, archevêque de Bourges et primat d'Aquitaine, de la donation faite par le chapitre de Brioude, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, du monastère de Chanteuges (7 mai 1137 ; « data per manum Bosonis cancellarii apud Claromontem nonas maii »). – 3. Confirmation faite par Etienne et R. de Vissac, frères, de la vente consentie par Pierre leur père à G. prieur de Chanteuges, de tous ses droits sur les villages de Monteil, de Bonnavat (cne Saint-Arcons-d'Allier), de Naval (cne Saint-Arcons-d'Allier) et de Payzat (cne Saint-Eble), moyennant 6.000 sous, monnaie du Puy. Témoins : P., prieur de Saint-Rémy ; Valentin, prieur de Collat ; P. de Montrevel, bailli ; etc. (29 août 1235 ; « in Decollatione beati Johannis Baptiste »). – 4. Sentence arbitrale de Chavanon, chevalier, par laquelle G. de Chaliers, chevalier, est condamné à respecter les droits de dîme du prieuré de Chaliers et à rendre hommage au prieur de Chanteuges. Témoins : P. de Fay, prieur de Saint-Rémy ; D. Suat, clerc ; etc. (13 janvier 1261, n. st. ; 1260, « idus januarii »). – 5. Sentence arbitrale par Robert de La Farge, prieur « Mavergii », et Guillaume Fabre, jurisconsulte, entre Robert de L'Arc, prieur de Chanteuges, et Marquès de Canilhac, agissant comme tuteur de Garin de Châteauneuf, sgr. d'Apchier, sur la justice du mas d'Ance, près du château du Chaylard, qui est dévolue par moitié aux deux parties (28 septembre 1317 ; « IIII° kalendas mensis octobris »). – 6. Bulle du pape Jean XXII donnée à Avignon, prononçant l'union du prieuré de Chanteuges à la mense conventuelle de l'abbaye de La Chaise-Dieu (21 juin 1318 ; « datum Avinione, XI kalendas juin, pontificatus nostri anno secundo »). – 7. Bulle du même portant union dudit prieuré à la mense abbatiale de La Chaise-Dieu (31 août 1319 ; « datum Avinione II kalendas septembris, pontificatus nostri anno tertio »). – 8. Reconnaissance de Jean Merle, de Langeac, à Robert de La Chassaigne, moine, agissant en qualité de mandataire de Robert de L'Arc, prieur de Chanteuges, pour la sixième part de la dîme des fruits d'une vigne sise audit lieu (17 oclobre 1328 ; « die lune post Beatum Geraldum »). – 9. Pierre Chadeus, clerc, s'engage à payer annuellement à Robert de L'Arc, prieur de Chanteuges, et à Robert de La Chassaigne, moine dudit lieu, tous les droits de dîmes pour ses biens sis au terroir de Mercurol (21 mai 1330 ; « die jovis ante festum Pentecostis »). – 10. Sentence de Raymond Gascon, oflicial du diocèse de Saint-Flour, condamnant Jean Barry (» Barrit ») à payer à Robert, prieur de Chanteuges, la dîme d'une vigne sise audit lieu, terroir de Vourette (22 janvier 1331, n. st. ; 1330, « die lune post festum beati Anthonii »). – 11. Vidimus (1482) par Raymond Constantin, notaire et régent de la cour séculière de Saint-Flour, de la transaction passée entre Robert de L'Arc, prieur de Chanteuges, et Armand de Châteauneuf, chevalier, par laquelle le prieur cède par voie d'échange le village de Melet, y compris son habitation, et reçoit dudit Robert les mas de Chassignoles, paroisse d'Aubazat, et de Veyrines, paroisse de Lavaudieu, nonobstant les lettres royaux d'amortissement données à Paris en mars 1336 sur le règlement de cette affaire (3 mai 1338).

Identifiant de l'unité documentaire :

1 H 256

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 11 parchemins.

Organisation :

Type de document :