Document d'archives : Prieuré de Monistrol-d'Allier.

Contenu :

Présentation du contenu
1. Déguerpissement d'un jardin sis à Monistrol par Jean Coste, notaire dudit lieu, en faveur de Pierre Ruel, prieur de cette localité, ledit jardin ne rapportant pas le cens dont il était grevé (1er juin 1467). – 2-40. Baux à ferme des revenus du prieuré de Monistrol-d'Allier. En 1582, le fermage se monte à 126 écus 2/3 ; en 1686, à 1136 livres ; en 1746, à 1200 livres ; et en 1782, à 1.800 livres (1582-1782). – 41. Provision de la vicairie de Douchanet, dépendant du prieuré-cure de Monistrol d'Allier, par Charles de Saint-Nectaire, abbé de Saint-Léonard, ordre de saint Benoît, et sacristain-mage de La Chaise-Dieu, au profit de Charles Bonnefoy, bénédictin, en remplacement de feu Jean Fayet (17 juillet 1586). – 42-44. Sentence d'adjudication par les commissaires délégués pour l'aliénation du temporel du clergé dans le diocèse de Mende, de rentes constituées en argent et en nature à percevoir sur les biens du prieuré de Monistrol-d'Allier sis à Chazalous, Pissis, La Borie et Monistrol-d'Allier, moyennant la somme de 288 livres (30 janvier 1609). – 45. Vente par Simon Pascal et Jean Garrel, de Monistrol-d'Allier, à Paul de Frétat, sieur de Redondet, habitant Novacelle, d'une terre sise audit Monistrol, contenant 1 carton 1/2, pour le prix de 6 livres. Une note indique que cette terre a été cédée à l'abbaye de La Chaise-Dieu par François et Louis de Frétat le 13 novembre 1662 (30 octobre 1621). – 46-47. Pierre Jacme, curé de Monistrol, cède à Jean de Frétat, prieur du lieu, le jardin de la cure contre un autre jardin attenant au prieuré. Le 6 mars 1630, les mêmes font un nouvel échange d'autres parcelles contre le même jardin (14 décembre 1621-6 mars 1630). – 48-49. Vente par Claude, Charles et Gabriel Roche, père et fils, de Monistrol, à Jean de Frétat, prieur dudit lieu, d'une maison de 2 étages et d'un pré sis audit Monistrol, moyennant 150 livres (22 décembre 1628). – 50-133. Mandats et quittances des décimes dus par les prieurs de Monistrol, s'élevant à la somme de 44 livres 6 sous en 1632, et à 167 livres 6 sous et 10 deniers en 1691 (1632-1691). – 134. Don par Jean de Frétat, prieur de Monistrol, à l'église du lieu, de la somme de 30 livres pour la célébration de divers offices religieux pour le repos de son âme (26 septembre 1634). – 135. Vente à réméré par Pierre Brugeyre, de Monistrol, à Jean de Frétat, prieur, d'un pré riverain de l'Allier, contenant une charretée de foin, moyennant 68 livres tourn. (12 octobre 1634). – 136. Vente par Jean Enjalvin, de Monistrol, moyennant 115 livres, à François de Frétat, sgr. de L'Orme, d'un pré sis à Monistrol, d'un contenu d'une charretée de foin, et sur lequel le clergé du lieu avait une créance hypothécaire de 15 livres remontant à la date du 30 novembre 1550 (17 mai 1637). – 137. Échange entre Guillaume Rey et Jean de Frétat, prieur de Monistrol, de 2 prés sis audit lieu ; le prieur remet audit Guillaume la somme de 100 livres et un carton de seigle pour la plus-value du pré cédé (5 décembre 1637). – 138-142. Quittances de portions congrues servies par l'abbaye de La Chaise-Dieu aux curés de Monistrol, consistant en une redevance annuelle de 23 setiers de seigle, de 2 setiers de froment, de 4 cochons et de 8 poules (1639-1690). – 143-148. Donation entre vifs par Pierre de Frétat, sgr. de Boissieux, Duret et L'Orme, à son frère Jean de Frétat, prieur de Monistrol-d'Allier, d'une vigne et d'un jardin sis audit lieu, d'un contenu total de 7 cartonnées, acquis de Marguerite de Retz de Bressolles, veuve de Jean Lombard, sieur de La Borie, par contrat du 2 février 1640, et d'un pré contenant 6 charretées, sous condition de célébrer 6 messes aunuelles avec diacre et sous-diacre à l'intention du donateur (2 février 1640). –149-151. Don par Hugues de Filière, lieutenant-général de la sénéchaussée du Puy, à Jean de Frétat, prieur de Monistrol, d'un pré sis audit lieu et de 2 charretées de foin, sous condition pour le donataire de célébrer 4 messes basses annuelles pour le repos de l'âme dudit Hugues. Ces héritages avaient été acquis par le donateur le même jour de Marguerite Lombard, femme de François Pélissier, tanneur du Puy, au prix de 180 livres (8 juin 1641). – 152. Vente par Vital Jacme, de Monistrol, à Louis de Frétat, sgr. de Duret, d'un pré sis à Monistrol et d'une charretée de foin, moyennant 180 livres (19 décembre 1643). – 153. Vente par Guillaumette Enjolras, veuve de Vidal Chabanon, de Monistrol, à Pierre de Frétat, sgr. de Boissieux, L'Orme, Duret et Puy-Baudry, d'un champ et d'un jardin à chanvre, sis à Monistrol, contenant 6 cartonnées, moyennant 630 livres. D'après une note de la cote, ces héritages furent cédés à l'abbaye de La Chaise-Dieu par une transaction du 13 novembre 1662 (24 avril 1644). – 154. Vente par Charles Sudre, menuisier de Monistrol, à Jean de Frétat, prieur dudit lieu, d'une rente de 27 sous, moyennant une somme de 27 livres (16 décembre 1646). – 155. Sentence du bailli de « Bilhac » condamnant Jacques de Langlade, sieur de La Fargette, comme bien tenant d'une partie du domaine des Cluzels à payer diverses redevances en nature à Jean de Frétat, prieur de Monistrol (7 septembre 1650). – 156. Récépissé par les fabriciens de l'église de Monistrol à l'abbaye de La Chaise-Dieu d'un ciboire et d'un soleil d'argent « garny de ses deux vitres de cristal et marqué des armes de ladicte abbaye » (1er janvier 1663). – 157. Accord par lequel Hugues de Chaumouroux, prieur de Monistrol, donne à Claude Eymar, curé dudit lieu, 2 prés de la contenance de 2 charretées et s'engage à lui servir une redevance de 5 setiers de seigle en augmentation de sa portion congrue (26 juillet 1663). – 158. Partage entre Hugues de Chamouroux, prieur de Monistrol, et divers habitants dudit lieu, tenanciers des biens de Laurent Rey, des cens dont lesdits biens sont grevés au profit du seigneur de Thoras (16 avril 1664). – 159 169. Quittances des décimes des curés de Monistrol et des desservants de la chapelle de Douchanet (1668-1688). – 170. Liève abrégée des affermes des dîmes de la paroisse de Monistrol perçues aux lieux de Monistrol, Fontanes, Montauri, La Vialle, Pissis et La Garde (1684). – 171. Conventions par lesquelles Pierre Morel, prêtre de Séneujols, s'engage à faire le service du vicaire de Monistrol, moyennant une redevance de 15 setiers de seigle que l'abbaye de La Chaise-Dieu s'engage à lui servir (20 décembre 1685). – 172-179. Quittances de la portion congrue payée par le prieur de Monistrol à Mr. Moret, vicaire du lieu, consistant en une redevance annuelle de 15 setiers de blé (1686-1697). – 180. Engagement par l'abbaye de La Chaise-Dieu de servir une rente de 6 setiers de seigle à Claude Eymar, curé de Monistrol, en augmentation de sa portion congrue (13 janvier 1687). – 181. Plan des héritages dépendant des prieurés de Monistrol-d'Allier et de Chanaleilles (XVIIe siècle). – 182-209. Sentence du sénéchal d'Auvergne condamnant Dominique Géranton, chanoine de Saugues et desservant la chapelle de Saint-Etienne de Douchanet, et Joseph Bernard, chapelain de la chapelle de Notre-Dame d'Estour, à contribuer au paiement de la portion congrue du curé de Monistrol proportionnellement à la dîme perçue par eux sur la paroisse (7 juin 1741) ; pièces annexes (1725-1747). – 210-214. Présentation par l'abbaye de La Chaise-Dieu, visa de l'évêque de Mende et prise de possession de la cure de Monistrol en faveur de Louis Blanc, vicaire de Sanssac-l'Eglise, en remplacement de feu Claude Aurand (28 oclobre-10 décembre 1730). Pièces de même nature en faveur de François Béraud, prêtre du diocèse de Clermont, successeur de feu Louis Blanc (3 septembre-7 octobre 1753). – 215. Contrat d'échange de champs entre Louis Blanc, curé de Monistrol-d'Allier, et Hyacinthe Lombard, sgr. de Laldonnés (Lozère) et de La Borie, qui reçoit en outre une somme de 200 livres pour la plus-value des biens à lui cédés par ledit curé, dont il affecte les revenus à la fondation de messes de requiem dans l'église de Monistrol (22 décembre 1743). – 216. Jean Latte, curé de Monistrol-d'Allier, consent à ce que l'abbaye de La Chaise-Dieu lui serve une rente annuelle de 300 livres pour sa portion congrue à la place des dîmes grosses, menues et vertes qu'il percevait jusque là (7 décembre 1768).

Cote :

1 H 160

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 5 parchemins ; 211 papiers.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire