Document d'archives : Prieuré de Saint-Maurice-de-Lignon.

Institution de conservation :

Archives départementales de la Haute-Loire

Contenu :

Présentation du contenu
1. Sentence arbitrale de Jaucerand, prieur de Sainte-Livrade, diocèse d'Agen, réglant le différend qui s'était élevé entre Bernard de Malmont, prieur de Saint-Maurice-de-Lignon, d'une part, et Robert de Lignon, chevalier, et Arnaude, sa mère, d'autre, au sujet des droits seigneuriaux sur les lieux de Ranc et de Cublaise, paroisse de Saint-Maurice. L'arbitre décide que les lieux en litige dépendraient du prieuré qui aurait le droit d'y percevoir la dîme. Témoins : Hugues d'Arlanc, Pons de Montchamp, Vidal Chape, chapelain de l'église Saint-Maurice, etc. (20 novembre 1285 ; « die martis ante festum sancti Clementis »). – 2. Saisie sur le prieuré de Saint-Maurice-de-Lignon de 18 setiers de grains, à la requête du receveur des décimes du diocèse du Puy, créancier, en cette qualité, d'une somme de 59 livres 14 sous (15 novembre 1577). – 3. Réduction des dîmes consentie par Vital Clergue, chantre-mage de La Chaise-Dieu et prieur de Saint-Maurice-de-Lignon, à Jean de Thorrenc, sgr. du Lignon, pour ses métairies de Loucéa et du Bouchet (26 août 1592). – 4-5. Requête et ordonnance du parlement de Toulouse à l'effet d'assigner ceux qui se refuseraient à payer la dîme au prieur de Saint-Maurice-de-Lignon (13 juin 1653). – 6-37. Baux à ferme des dîmes du prieuré de Saint-Maurice-de-Lignon. Les fermages s'élevaient en 1630 à 240 livres ; en 1651 à 25 setiers de seigle et à 154 livres ; en 1663 à 285 livres ; en 1675 à 3 setiers de seigle et à 275 livres ; en 1764 à 2600 livres ; en 1785 à 4600 livres (1630-1785). – 38-39. Instance engagée par les religieux de La Chaise-Dieu contre les députés du clergé du diocèse du Puy qui avaient imposé indûment lesdits religieux. (1642). – 40. Enquête faite par Noël Jourde, notaire du Fraysse-près-Le-Monastier, commissaire nommé à la requête de Jean Marclaud, chantre-mage de La Chaise-Dieu et prieur de Saint-Maurice-de-Lignon, à l'effet d'établir que Claude Garnier, de La Faye, devait au prieur l'entière dîme pour ses biens sis audit lieu (10-17 juin 1644). – 41-43. Réduction de dîme accordée par Jean Marclaud, prieur de Saint-Maurice, sur les villages de Maubourg, La Faurie et Les Yverras (22 juin 1651). Acte de même nature ; nouvelle réduction (15 juillet 1667). 1651-1667. – 44-45. Engagement pris par l'abbaye de La Chaise-Dieu de servir annuellement à Claude Valette, prêtre, 12 livres et 3 setiers de seigle, mesure d'Yssingeaux, à charge pour ledit Claude de célébrer une messe basse, les dimanches et fêtes, dans l'église de Saint-Maurice-de-Lignon (19-20 juillet 1653). – 46-48. Lettres de garde gardienne soumettant les causes de l'abbaye de La Chaise-Dieu à la juridiction du sénéchal d'Auvergne ou du bailli de Nonette. Ces lettres mentionnent semblable privilège accordé à l'abbaye en 1562 et en 1575 (Paris, mars 1659). – 49-50. Etat des frais exposés dans l'instance engagée au parlement de Toulouse par l'abbaye de La Chaise-Dieu contre les sieurs de Beaumont, du Besset et le baron de Lignon, coupables de s'être opposés à main armée à la perception des droits de dîmes du prieuré de Saint-Maurice-de-Lignon. Cet état est taxé à la somme totale de 595 livres 5 sous 3 deniers (1665). Arrêt du parlement de Toulouse condamnant par contumace les prévenus à 10 ans de galères et à 3000 livres d'amende (11 avril 1657). 1657-1665. – 51-54. En compensation d'une somme de 1 400 livres, montant des frais d'une instance engagée au parlement de Toulouse et à la sénéchaussée d'Auvergne contre l'abbaye de La Chaise Dieu et dans laquelle il avait succombé, Marc de Beaumont de Rochemure, sgr. du Besset, abandonne à l'abbaye, pendant 5 années, les revenus de son domaine des Broussous, paroisse de Paulhac, diocèse de Mende (3 mai 1666). Jacques-Gabriel de Beaumont de Rochemure, sgr. du Lignon, abandonne pour le même motif pendant 5 ans les revenus de son domaine de Cublaise à l'abbaye de La Chaise-Dieu (19 janvier 1666). – 55-60. Mémoires du sr. Consul, avocat de Riom, établissant que les abonnements de la dîme faits par le prieur de Saint-Maurice-de-Lignon en faveur du seigneur de Lignon devaient être considérés comme nuls (1667). – 61. L'abbaye de La Chaise-Dieu offre à Claude Valette, curé de Saint-Maurice-de-Lignon, de porter sa portion congrue grue à 300 livres, sous condition pour lui d'abandonner ses droits de dîmes sur le village du Bouchet (29 juin 1676). – 62. Engagement, après sommation extrajudiciaire, de Benoît Beylot, fermier du domaine de Cublaise, appartenant au sgr. de La Tour-Maubourg, de payer la dîme dudit domaine à l'abbaye de La Chaise-Dieu (3 juillet 1676). – 63. Déclaration du prieur de Saint-Maurice-de-Lignon portant qu'il ne possède aucun bien noble sujet à dénombrement (5 janvier 1690). – 64. Traité par lequel Pierre Faure, notaire du Puy, s'engage à renouveler le terrier du mandement de Lignon, moyennant abandon des arrérages de dîme et de ceux de la moitié des lods et ventes (7 mars 1691). – 65. Vente par l'abbaye de La Chaise-Dieu à Jacques de Fay, comte de La Tour-Maubourg, d'une rente jadis perçue par l'abbaye sur la paroisse de Saint-Maurice-de-Lignon, moyennant le prix de 1 500 livres, qui devait être employé à l'acquisition d'un héritage dont les revenus, fixés à 75 livres, seraient servis à l'abbaye (2 septembre 1698). – 66. Lettre du sieur du Besset, seigneur du Lignon, priant le prieur de l'abbaye de La Chaise-Dieu de lui réserver la collation de la cure de Saint-Maurice-de-Lignon vacante par le récent décès du titulaire (XVIIe siècle). – 67. Lettre signée Fauret relative aux mesures de blé du mandement de Saint-Maurice-de-Lignon : le setier seigle se compose de 8 métanchées, la métanchée de 8 boisseaux 1/2 et le boisseau de 4 quarts. La lettre ajoute : « la mesure de ce mandement est moindre de celle d'Yssingeaux d'un 24me et de celle de Monistrol d'un 20me ». –. – « Au Puy, ce qu'on appele carton, on l'appele à Yssingeaux et à St-Maurice metaus » (15 octobre 1700). – 68-69. Requête au sénéchal d'Auvergne d'Antoine Jerphanion, syndic du Velay, de Claude Merle, curé de Saint-Maurice-de-Lignon, de Noël Jourda de Vaux, et de divers habitants du Bouchet, en vue de s'opposer à l'aliénation de la directe de la paroisse de Saint-Maurice-de-Lignon consentie par l'abbaye de La Chaise-Dieu en faveur du sgr. de Maubourg (avril 1703). – 70-73. Sentence du sénéchal d'Auvergne condammant Antoine Jerphanion, syndic du Velay, à payer au prieur de Saint-Maurice-de-Lignon 6 deniers et 2 boisseaux de seigle et 3 boisseaux 1/4 d'avoine, comme tenancier d'un champ relevant de la directe du prieur (1er mai 1703). – 74-75. Acquiescement par les habitants du Bouchet à une sentence du sénéchal d'Auvergne relative à la dîme qu'ils devaient au prieur de Saint-Maurice-de-Lignon, et abandon par eux de l'instance qu'ils avaient introduite au parlement de Toulouse (30 avriI-24 mai 1706). – 76-85. Exploits et saisies sur les revenus du prieuré de Saint-Maurice-de-Lignon à la requête du receveur des décimes du diocèse du Puy (1707-1709). – 86-92. Quittances délivrées par l'abbaye de La Chaise-Dieu aux seigneurs de Maubourg de la rente de 75 livres (1711-1775). – 93-95. Lettres du baron de La Tour-Maubourg, de son fermier et de son agent, faisant mention de la rente de 70 livres que ledit baron paye annuellement à l'abbaye de La Chaise-Dieu en raison de la vente de la directe de la paroisse de Lignon à lui consentie par l'abbaye (1719-1731). – 96-107. Sentence du sénéchal d'Auvergne condamnant Jean-Hector de Fay, marquis de La Tour-Maubourg, à payer à l'abbaye de La Chaise-Dieu la rente de 75 livres consentie le 11 décembre 1697 par Jacques de Fay au profit de l'abbaye (21 mars 1730). – 108-109. Présentation par Léonard Brunier, prieur de La Chaise-Dieu, à l'évêque du Puy, et nomination par ce dernier en qualité de curé de Saint-Maurice, de « Florum » Langlade, vicaire de Connangles, en remplacement de Jean-Claude Tollin (12 juin-26juin 1732). – 110. Plan du pré dépendant de l'office claustral du chantre, et du pré des Tourettes dépendant de la manse conventuelle (XVIIIe siècle).

Identifiant de l'unité documentaire :

1 H 206

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 7 parchemins ; 103 papiers

Organisation :

Type de document :