Document d'archives : Tombeau de René de Rochechouart, seigneur de Mortemart, et de Jeanne de Saulx, son épouse, aux Cordeliers de Poitiers. - Devis de...

Institution de conservation :

Archives nationales

Titre :

Tombeau de René de Rochechouart, seigneur de Mortemart, et de Jeanne de Saulx, son épouse, aux Cordeliers de Poitiers. - Devis de la sépulture que Madame de Mortemart désire faire élever dans le choeur de l'église des Cordeliers de Poitiers à la mémoire de son époux défunt et à la sienne, par Jean Entrot, maître sculpteur et peintre de la Reine, demeurant rue Saint-Honoré, à l'enseigne du Château.

Contenu :

Informations complémentaires :
Ce premier devis est suivi d'un second, qui le complète, et du marché aux termes duquel Jean Entrot promet à Balthasar Prévost, seigneur de la Tigerie, et à Claude Voille, procureur au Parlement, au nom et comme procureurs de Jeanne de Saulx, veuve de René de Rochechouart, chevalier des deux ordres du Roi, conseiller en son Conseil d'État, capitaine de cinquante hommes d'arme de ses ordonnances, sieur de Mortemart, de faire les ouvrages spécifiés au premier devis. Le second a été accordé entre les parties sous réserve du consentement de Jeanne de Saulx, dont le sculpteur devra être averti le plus tôt possible. La promesse est faite moyennant, pour le premier devis, le prix de 2.000 écus, payables au sculpteur à Paris en quatre termes, à savoir 500 écus d'avance en commençant la besogne, 500 autres écus à la Saint-Remi avant de faire la fonte, 500 autres écus à la Saint-Jean en un an (1589) à la fin de la besogne, et le dernier paiement de 500 écus après sa mise en place aux Cordeliers de Poitiers. Au cas où le second devis serait accepté par Madame de Mortemart, le sculpteur recevra 230 écus, à raison de 50 écus par terme, les 30 écus restant devant lui être délivrés après la pose des ouvrages.
Jean Entrot s'engage en outre à présenter comme caution, au premier terme de paiement et pour la valeur de 1.500 écus, Nicolas Fournier, marchand rue Aubry-le-Boucher, à l'enseigne du Chant des oiseaux. Il promet aussi faire obliger avec lui, pour l'achèvement et la pose des ouvrages en cas de son décès, Noël Jacquet, maître sculpteur près la Porte Neuve, paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois, son beau-frère. (...) .
À la suite : 1587, 29 décembre. Procuration donnée par Jeanne de Saulx, étant en son château de Château-Larcher, à Balthasar Prévost, seigneur de La Tigerie, et à Claude Voille, en vue de passer marché avec Jean Entrot (...) [Autre acte du 9 mars 1588 en étude III 355 pour un marché de fourniture de fonte.]
Origine de l'information :
Documents du Minutier central des notaires de Paris, Histoire de l'art au XVIe siècle (1540-1600) [477 actes], par Catherine Grodecki, tome II, Sculpture, peinture et gravure, broderie, faïence et émaillerie, orfèvrerie et joaillerie, armes et armures, Paris, Archives nationales, 1986, p. 73, notice n° 576 (instrument de recherche imprimé dématérialisé, certaines notices sont plus détaillées dans la version intégrale accessible en ligne par la rubrique 'Autres instruments de recherche', voir contexte dans le Plan d’orientation général - Notaires de Paris, guides thématiques du Minutier).
Date de révision :2011
Date de création de la notice :2009

Identifiant de l'unité documentaire :

MC/ET/XI/22 - MC/ET/XI/72, MC/RE/XI/1 - MC/ET/XI/65