Document d'archives : Prieuré de Saint-Privat-d'Allier (suite).

Contenu :

Présentation du contenu
1. Accord par lequel l'abbaye de La Chaise-Dieu consent à augmenter de 7 livres tourn. et de 2 setiers de seigle la portion congrue de Jean Régis, curé de Saint-Privat, portion congrue qui n'était auparavant que de 5 livres tourn. et de 5 setiers de seigle (10 mai 1511). – 2. Concession à titre d'usufruit par l'abbé de La Chaise-Dieu à Jean et Antoine Garnier, religieux de l'abbaye, d'une maison et d'un jardin sis à Saint-Privat sur la place dénommée « le Plain » (17 septembre 1517). – 3. Transaction par laquelle les religieux de La Chaise-Dieu augmentent de 12 livres argent et 5 setiers de seigle la portion congrue d'Hugues Garnier, cellérier de La Chaise-Dieu et curé de Saint-Privat, à charge pour ledit curé d'entretenir un clerc, de fournir le pain, le vin et les chandelles pour les messes, un tiers de l'huile nécessaire à l'entretien de la lampe, ainsi que les repas dus par lesdits religieux aux prêtres qui disent la messe au prieuré de Saint-Privat (31 août 1543). – 4-5. Traité entre l'abbaye de La Chaise-Dieu, d'une part, et les prêtres et habitants de Saint-Privat, d'autre part, au sujet du règlement des droits de messes et de sépultures et de l'entretien de l'église. Il est convenu que tout prêtre pourra célébrer la messe dans l'église, sous condition de demander l'autorisation au prieur ou au curé en présence de 2 témoins et de payer la somme de 10 sous en échange des offrandes qui lui appartiendront. Les enterrements des enfants ayant plus d'un an et d'un jour sont fixés à 21 deniers, et au dessous de cet âge à 5 sous. Les prêtres de Saint-Privat feront les dîners et soupers dans la maison du prieur les jours de Noël, de St-Etienne, de Saint-Jean, de la Circoncision et de l'Epiphanie. Le prieur sera en outre chargé de fournir les « draps pour les corps des trespassés » et d'entretenir l'église, le clocher et les cloches (22 août 1547). – 6. Vente par Louis Enjalvin, de Mercoeur (paroisse de Saint-Privat) à Guillaume Fabre, de Varennes, du droit de plus-value et faculté de rachat sur 2 champs sis à Varennes, moyennant 1 écu d'or (13 novembre 1580). – 7-9. Trois prix-faits des réparations effectuées en 1604, 1626 et 1627 dans les bâtiments du prieuré de l'église de Saint-Privat. A signaler en 1626 le blanchiement de la voûte de la chapelle dite « des prieurs » et la réfection du plancher de celle de Saint-Barthélemy (1604-1627). – 10. Convention entre l'abbaye de La Chaise-Dieu et M. Thioulouze, curé de Saint-Privat, fixant à 30 livres tourn. argent et 14 setiers de seigle le montant annuel de sa portion congrue (22 mars 1645). – 11. Intervention de Jean de Colin, sgr. des Granges, dans un procès intenté par Jean Brunel Teston contre Antoine Broc au sujet de la dîme de légumage (6 juillet 1646). – 12. Engagement pris par l'abbaye de La Chaise-Dieu de servir une rente annuelle de 80 livres tourn. et 12 setiers de seigle à Jean Thioulouze, curé de Saint-Privat, pour sa portion congrue (6 décembre 1646). – 12 bis. Accord entre Jean Thioulouze, curé de Saint-Privat, et Jean Dubuisson, son vicaire, au sujet du service paroissial à Saint-Privat (11 mars 1648). – 13. Sentence du sénéchal d'Auvergne condamnant l'abbaye de La Chaise-Dieu à observer les clauses d'une transaction intervenue entre elle et Jean Thioulouze, curé de Saint-Privat, le 6 décembre 1646, au sujet de sa portion congrue (25 février 1651). – 14. Bail à cens pour 6 ans des dîmes et revenus du prieuré de Saint-Privat (30 juillet 1651). – 15. Bail à cens des dîmes du prieuré de Saint-Privat (21 juillet 1655). – 16-22.Sentence du sénéchal d'Auvergne rendue sur appel d'un jugement du bailli de Saint-Privat du 27 septembre 1655, et relatif au mode de distribution des aumônes dans la paroisse (30 octobre 1655).

Cote :

1 H 220

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 6 parchemins ; 17 papiers.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire