Document d'archives : Moulin de Bellut (suite).

Contenu :

Présentation du contenu
1-5. Prix-fait et quittances des réparations exécutées au moulin de Bellut qui fut entièrement rebâti en 1604 (1604-1676). – 6-10. Vente d'un pré sis près de Bellut, par Pierre de Frétat, sgr. de Boissieux, demeurant au château de L'Orme, paroisse de La Chaise-Dieu, à Pierre Roussel, d'Arfeuille (7 mai 1615) ; par ledit Roussel, à Paul de Frétat, sgr. de Redondet (29 juin 1615) ; et par ledit de Frétat, à Michel Bonjour (11 juin 1616). 1615-1616. – 11. Vente par Catherine Bonjour à Pierre Bonjour, de Valentin, paroisse de Connangles, d'une partie de grange sise audit lieu, moyennant la somme de 60 livres tourn. (29 août 1616). – 12-16. Investiture par le bailli de l'infirmerie de La Chaise-Dieu de la vente consentie le 25 juin 1629 par Antoine Fialeyre, marchand de La Chapelle-Geneste, à Vidal Bonjour, meunier du moulin de Valentin, de divers héritages sis audit lieu, moyennant 430 livres (18 décembre 1635). – 17-28. Baux à loyer du moulin de Bellut. En 1669 ce moulin avec ses appartenances produisait 145 livres, 7 setiers de froment et 24 setiers de seigle ; en 1693, 150 livres argent, 50 livres de beurre et 50 setiers de seigle ; en 1723, 108 livres, 24 setiers de seigle et 16 livres pour « le croît des bestiaux » (1645 1723). – 29-30. Investiture par Pierre Marclaud, baile de l'infirmerie de La Chaise-Dieu, de la vente consentie le 21 avril 1648 par Marguerite Marclaud à Vidal Bonjour, meunier de Bellut, d'un pâturage sis aux Chaloux et contenant 7 cartonnées, moyennant 70 livres tourn. (14 septembre 1648). – 31-46. Sentence de la sénéchaussée d'Auvergne prononçant l'adjudication du moulin de Bellut appartenant à Michel Bonjour au profit de l'abbaye de La Chaise-Dieu, en exécution du jugement du bailli de l'infirmier de l'abbaye du 2 octobre 1655, confirmé par le sénéchal d'Auvergne le 31 mars 1655 ; cette saisie était motivée par le refus de paiement des redevances assignées à l'abbaye de La Chaise-Dieu sur le moulin (13 septembre 1656) ; pièces annexes (1654-1660). – 47-54. Vente par Michel Bonjour, fils de feu Vidal, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, de ses biens immobiliers sis à Bellut, consistant en une maison avec 3 moulins « fariniers », grange, 2 étables, près, champs et pâturages, moyennant le prix de 3.380 livres (5 novembre 1655). – 55. Échange de terres sises aux Lozanges, entre Pierre Chalvon, praticien d'Arlanc, et Grégoire Roys (25 octobre 1656). – 56. Autorisation du supérieur général de la congrégation de Saint-Maur à l'abbaye de La Chaise-Dieu pour échanger une terre dépendant du moulin de Bellut contre un pré sis audit lieu (20 février 1668). – 57-62. Vente par Benoît Tissandier, marchand de La Chaise-Dieu, à l'abbaye, d'un pré sis aux Lozanges, d'une contenance de 7 journées, au prix de 350 livres. Ce pré avait appartenu à Jean Tissandier qui l'avait acquis le 16 décembre 1672 de Pierre et Grégoire Rousserie, du village de Jeanne-Martin, paroisse de Connangles (10 octobre 1738) ; pièces annexes (1672-1738). – 63-65. Plan des moulins de Bellut et de Combomard et des héritages y attenant (XVIIe siècle). – 66-73. Vente par Jacques Nempde, chirurgien de La Chaise-Dieu, à l'abbaye du lieu, d'un pré sis à Bellut, contenant 5 chars de foin, moyennant 300 livres (13 février 1700). – 74-82. Pièces relatives au recouvrement litigieux d'une créance de 2.106 livres 7 sous due à l'abbaye de La Chaise-Dieu par Mathieu et Robert Royet pour arrérages de censives et prix de ferme du moulin de Bellut (1720-1772). – 83. Vente par Antoine et Vidal Maumège, des Chaloux, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, d'un pré sis aux Lozanges, contenant un journal, moyennant 220 livres (1er décembre 1722). – 84-91. Abandon par Vital Duchamp, de Bellut, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, de divers héritages sis aux Chaloux, en remboursement d'une obligation de 242 livres. Ces immeubles provenaient de Laurent Jourde qui les avait acquis en 1762, d'André Breuil, d'Arfeuille, obligé de vendre pour se libérer d'une créance de 200 livres au profit de Jean Baptiste de Murat, comte d'Enval (9 septembre 1764). – 92-97. Vente par Guillaume et Claude Rouchon, d'Arfeuille, à Antoine Joseph Vachier, notaire de La Chaise-Dieu, d'un pré sis à Valentin, contenant 4 chars de foin, moyennant la somme de 400 livres payée à l'aide de deniers prêtés par l'abbaye de La Chaise-Dieu (16 juin 1772). – 98-105. Cession par Pierre et Vital Ampilhac, père et fils, laboureurs d'Arfeuille, paroisse de Sembadel, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, de pâturages sis près du moulin de Bellut, en compensation d'une obligation hypothécaire de 700 livres qu'ils avaient été condemnés à rembourser à l'abbaye par sentences du bailli de La Chaise-Dieu du 13 mars 1772 et du 3 juillet 1773 (1772-1773). – 106. Quittance de la somme de 12 livres pour l'impôt des vingtièmes assis sur le moulin de Bellut (9 février 1782). – 107. Vente par Jean Fournerie, de Challe, paroisse de Connangles, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, d'un pré sis au terroir des Chaumettes et d'un champ sis au terroir des Martinottes, moyennant 242 livres (XVIIIe siècle).

Cote :

1 H 248

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 5 parchemins ; 102 papiers.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire