Document d'archives : Couvent des Ursulines d'Avignon sous le titre de la Présentation Notre-Dame dites royales

Contenu :

On trouvera dans le fonds
Règle et constitutions, bulles (1637-1739), privilèges indulgences (1623-1768), visites (1650-1713), élections, professions, réceptions (1623-1790), pensionnaires du couvent (1637-1640), titres, capitaux, pensions, successions, fondations (1544-1788), comptes (1623-1792), comptes et correspondance des procureurs (166-1788), quittances (1602-1792), procédures (1634-1783), bâtiments (1587-1791).
Situation du fonds: Fonds clos

Cote :

FRAD084_95 H 1-87

Inventaire d'archives :

Informations sur le producteur :

Éléments historiques
Au début de l'année 1623, la congrégation des religieuses ursulines de Pont-Saint-Esprit obtint du vice-légat, Mgr du Nozet, l'autorisation d'installer une nouvelle communauté à Avignon. La mère Anne de Luynes procéda à son installation, approuvée par l'archevêque Étienne Dulci le 24 mai de la même année.
Avec le concours des meilleurs architectes du temps, l'ancienne maison du Roi René, acquise de Catherine de Meulhon, fut progressivement transformée en un grand couvent doté d'un pensionnat pour l'éducation des jeunes filles.
La congrégation opta pour la clôture en 1637. Le monastère, placé sous la règle de Saint-Augustin, prit le titre de la Présentation Notre-Dame et la qualification de royal car issu de celui de Pont-Saint-Esprit, reconnu tel par Louis XIII. Le couvent des Ursulines d'Avignon entraina les congrégations d'Apt, L'Isle, Martigues, Saint-Remy et Pertuis dans le même mouvement de réforme. Il créa en 1643 un second couvent d'Ursulines à Avignon, appelé de Saint-Philippe Néri ou de Saint-André en référence au collège des Bénédictins de Saint-André de Villeneuve à l'emplacement duquel il s'implanta.
Sous l'effet des lois révolutionnaires d'août 1792, les religieuses furent dispersées, le couvent supprimé et inscrit aux domaines nationaux pour être vendu à l'encan.

Informations sur l'acquisition :

Modalités d'entrée
Séquestre révolutionnaire

Conditions d'accès :

Communicabilité
Fonds classé. Fonds communicable

Description physique :

Description physique:
Nombre d'articles
Nombre d'articles: 87 articles
Métrage linéaire
Métrage linéaire: 2,04

Références bibliographiques :

Bibliographie
Sarre (Alain), Vivre sa soumission. L'exemple des Ursulines provençales et comtadines (1592-1792). Paris, 1997, 671 p.

Localisation physique :

Localisation du fonds: Archives départementales de Vaucluse

Où consulter le document :

Archives départementales de Vaucluse

Archives départementales de Vaucluse

Liens