Document d'archives : Prieuré de Boudes.

Contenu :

Présentation du contenu
1-6. Extraits de diverses reconnaissances des années 1346, 1407 et 1340 portant que le prieur de Boudes est tenu de servir à l'abbé de La Chaise-Dieu une rente annuelle de 20 setiers froment, au sacristain de l'abbaye 6 sous et au cellérier 23 sous et que, de plus, il est obligé d'entretenir un cloîtrier dans son bénéfice, lequel est à la collation de l'abbé (1346-1540). – 7. Accord entre François, cardinal de Tournon, abbé de La Chaise-Dieu, et les religieux du monastère, par lequel l'abbé concède à ces derniers les revenus perçus par lui dans les prieurés de Moingt, Saint-Bonnet-le-Bourg, Pauliat, Grezin et Le Broc, Nonette, Orsonnette, Saint-Cirgues, Boudes, Maringues, Sarlhac, Mirafleur, Chapteuil, La Chapelle-Bertin et Sembadel, sous condition d'être déchargé des procurations journalières de pain et de vin qu'il était tenu de leur servir ainsi qu'à leur médecin, apothicaire et barbier, et des gages et salaires des divers officiers claustraux (5 janvier 1549, n. st.). – 8 et 9. Quittances délivrées par Robert Nempde, receveur général de l'abbaye de La Chaise-Dieu, à divers, des dîmes qui avaient été adjugées à l'abbaye sur les biens de feu Jérôme Duprat, prieur de Boudes (1601). – 10-19. Baux à ferme des revenus du prieuré de Boudes. En 1603, ces revenus s'élèvent à 75 livres, en 1615, à 160 livres, en 1645, à 175 livres, en 1710, à 225 livres et en 1763, à 300 livres (1603-1774). – 20-51. Sentence du sénéchal d'Auvergne, avec pièces à l'appui, condamnant le prieur de Boudes à servir une rente annuelle de 25 setiers de froment à l'abbé de La Chaise-Dieu (2 avril 1667). – 38-82. Sentence du même sénéchal condamnant Louis Vigier, prieur de Boudes, à servir cette même redevance (21 novembre 1692). – 83-87. Pièces d'un procès à la sénéchaussée d'Auvergne intenté par Jean Bérard, prieur de Boudes, contre Anne Chassaing, veuve Morin, d'Ardes, en paiement de censives (1712). – 88-94. Provisions par l'abbé de La Chaise-Dieu et en cour de Rome du prieuré de Boudes en faveur de Nicolas Lespermont, bénédictin, en remplacement de Guillaume Chaptard, résignataire (1756). – 93-118. Procédure de l'instance engagée à la sénéchaussée d'Auvergne par l'abbaye de La Chaise-Dieu contre Claude Chaise, féodiste d'Ardes, pour l'obliger à faire le nouveau terrier de Boudes conformément aux conventions souscrites par les parties en cause le 3 janvier 1746 (1766). – 119-137. Quittances des décimes payées par le prieuré de Boudes, s'élevant à 113 livres 2 sous, en 1770, et à 122 livres 4 sous, en 1779 (1770-4779). – 138-144. Provisions par l'abbé de La Chaise-Dieu à Antoine Moussier, bénédictin, du prieuré de Boudes, vacant par la résignation de Nicolas Lespermont (1772). – 145-150. Sentence du sénéchal d'Auvergne exemptant le prieuré de Boudes de la taille que les consuls de cette localité voulaient lui imposer (9 septembre 1774). – 151-153. Déclarations de changement de domicile d'Antoine Moussier, en résidence dans le monastère de Saint-Cyprien de Poitiers (1774-1778). – 154. Etat des revenus et charges du prieuré de Boudes. On trouve dans cet état la nomenclature des prieurés suivants, dépendants, en 1776, de l'abbaye de La Chaise-Dieu, avec les noms et domiciles de leurs titulaires : Boudes, Antoine Moussier, résidant a Beaulieu en Limousin, Saint-Nectaire, René Gillot, habitant à Saint-Germain-des-Prés, Saint-Sauveur, Charles-Antoine Marie, domicilié à Tournai, Saint-Jean-le-Centenier, Protais Buiron, demeurant à Saint-Quintin-des-Isles, Azerat, André Ausant, habitant à Soissons, Saint-Julien-Chapteuil, René Ardant, domicilié à Beaulieu en Limousin, et Saint-Etienne-Lardeyrol, René Menut, demeurant à Brantôme (1776). – 155. Sommation à Guillaume Morin, praticien de Compains, en paiement de censives au prieur de Boudes (18 décembre 1778).

Cote :

1 H 29

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 4 pièces, parchemin ; 151 pièces, papier.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire