Document d'archives : Prieuré de Champagnac-le-Vieux (uni à l'Hôtellerie).

Contenu :

Présentation du contenu
1. Dalmas de Fontanille reconnaît avoir reçu 5 sous du prieuré de Champagnac, contre renonciation par ledit Dalmas d'une livraison annuelle de bois que le prieuré était tenu de lui servir (4 mars 1259, n. st. ; 1258, « die martis post Reminiscere, mense martii »). – 2. Vente par Jean d'Ybois, damoiseau, de la paroisse de Saint-Gervais, à Aymond de La Queuille, abbé de La Chaise-Dieu, de tous ses droits de dîmes sur les grains, viandes et laines de la paroisse de Champagnac, moyennant le prix de 280 livres tourn. Témoins : Durand Taillefer, curé de Saint-Germain-L'Herm ; Pons de Vais, damoiseau ; etc. (23 août 1300 ; « die martis ante festurn Beati Bartholomei apostoli »). – 3. Lettres royaux portant commission au profit de l'hôtelier de l'abbaye de La Chaise-Dieu pour faire abattre certaines maisons trop proches du fort de Champagnac (10 mars 1376, n. st.). – 4. Engagement pris par Jean Maurand, châtelain du château de Lamothe, agissant au nom de Marquès de Beaufort, sgr. de Canilhac, et par Barthélémy Durif, hôtelier de l'abbaye de La Chaise-Dieu et prieur de Champagnac, d'observer les clauses d'un accord antérieur passé entre un comte de Beaufort et l'hôtelier de ladite abbaye, au sujet du prieuré de Champagnac. Témoins : Dalmas de Saint-Géron, chevalier ; Jean Sabatier, chanoine de Brioude ; etc. (19 avril 1377). – 5-6. Don par Élise Chalayreza, veuve de Jean de Rochefort en Forez, chevalier, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, de 8 setiers de blé qu'elle percevait annuellement en l'hôtellerie de l'abbaye à raison de ses droits de dîme sur Champagnac. Cette donation est faite à charge pour l'abbaye de célébrer une messe annuelle pour le repos de l'âme de la donatrice et de celles de ses parents. Témoins : Thomas d'Ybois, curé de L'Hôpital-sous-Rochefort ; etc. (20 avril 1385). – 7. Clause du testament d'Élise du Pussage, veuve d'Imbert d'Auzon, par laquelle elle lègue à l'abbaye de La Chaise-Dieu les 10 setiers de blé qu'elle percevait chaque année sur les dîmes du prieuré de Champagnac (simple analyse) (1400). – 8-9. Sentence du sénéchal d'Auvergne ordonnant la comparution de Jacques d'Auzolles, sgr. de Durbiat, et de Jean de Guillomenche, hôtelier de l'abbaye de La Chaise-Dieu, par devant le bailli de Chassignolles ou d'Auzon, à l'effet de régler leur différend au sujet du droit de dîme à Champagnac (23 décembre 1587). – 10. Bail à ferme par l'hôtelier de La Chaise-Dieu à Jean Bonnefès et Jacques Boletier, praticiens de la ville, d'une rente de 8 setiers de seigle et 4 setiers d'avoine à percevoir sur le prieuré de Champagnac, moyennant 46 livres par an (1er avril 1609). – 11-13. Quittances consenties par l'abbaye de La Chaise-Dieu à l'hôtelier du monastère pour la redevance de 12 setiers de grain qu'il était tenu de servir sur le prieuré de Champagnac, son bénéfice (1611-1622). – 14-15. Transaction par laquelle Hugues de Choumouroux, hôtelier-mage de l'abbaye de La Chaise-Dieu, s'engage à donner annuellement à François Bertrand, curé de Champagnac, pour le montant de sa portion congrue, 50 livres en argent et 10 setiers de blé, plus une robe de la valeur de 18 livres tous les 3 ans, à charge pour ledit curé d'acquitter toutes les fondations et charges curiales (21 février 1633). Par acte du 17 octobre 1646, la portion congrue du curé fut augmentée de 2 setiers de seigle par an (1635-1646). – 16. Sommation par Hugues de Choumouroux, hôtelier-mage de l'abbaye de La Chaise-Dieu, aux luminiers de la paroisse de Champagnac, de réparer les cloches de l'église (16 juin 1649). – 17. Plans de terroirs dépendant du prieuré de Champagnac (XVIIe siècle). – 18-19. Abandon par Pierre Séguy, curé de Champagnac, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, de ses droits de novales sur Teix, Durbat et Dreins, sis dans la paroisse, moyennant 2 setiers de seigle par an (5 juillet 1721). – 20. Acte de même nature pour les villages de Champagnac, La Chaud, Toirat et Olpignac, moyennant 5 setiers de grains (18 juillet 1723). – 21-52. Baux à ferme des revenus et dîmes du prieuré de Champagnac (1773-1789). – 53-66. Quittances de Vital Vigier, curé de Champagnac, à l'abbaye de La Chaise-Dieu, pour les termes de sa portion congrue s'élevant à la somme annuelle de 350 livres (1784-1789).

Cote :

1 H 255

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 6 parchemins ; 60 papiers.

Organisation :

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales de la Haute-Loire