Document d'archives : Aumônerie de l'abbaye.

Institution de conservation :

Archives départementales de la Haute-Loire

Contenu :

Présentation du contenu
1. Fragment d'un cartulaire concernant l'office d'aumônier de La Chaise-Dieu, rédigé vers la fin du XVe siècle. Ce document qui commence au fol. 100 et s'arrête au fol. 111 contient les actes suivants : sentence arbitrale de Pierre Bauduc et de Pierre Baflalot interdisant aux habitants de Dore-l'Église de faire paccager leur bétail depuis l'Annonciation jusqu'à la Saint-Martin d'hiver dans un pré attenant au moulin dudit lieu et appartenant à Pierre de La Roche, aumônier de La Chaise-Dieu (1er mai-6 juin 1445). – Attestalion de Pons de Veyrines, prieur de Chomelix, portant, entre autres, qu'il est tenu de servir annuellement à l'aumônier une rente de 7 setiers de seigle léguée à ce dernier par l'abbé Hugues de L'Arc, et que le dit aumônier n'est pas tenu d'acheter les corbeilles servant au transport du pain, cette charge incombant à l'abbé (19 août 1364) ; – vente par Hugues et Bertrand de Durbiat, frères, damoiseaux, à l'aumônier Etienne de Châlus, d'une rente annuelle de 8 setiers de seigle à percevoir sur le mas de Durbiat pour le prix de 40 livres, monnaie de Clermont (février 1257, n, st.) ; – ordonnance d'Hugues de L'Arc, abbé, réglant les droits et prérogatives du grand et du petit aumônier ; on ne trouve, dans cet acte, très incomplet, que quelques unes des dispositions relatives aux attributions du petit aumônier qui était chargé, notamment, de l'administration des revenus du four, du cellier, du réfectoire, de la cuisine, de l'infirmerie et des chambres, ainsi que de la distribution du pain aux manoeuvres employés au transport du bois de la boulangerie (vers 1311). – 2. Accord entre Michel Des Serpens, aumônier, et Jean Besson, curé de Notre-Dame de La Chaise-Dieu, par lequel ce dernier s'engage à payer audit aumônier une somme de 3 livres pour la valeur du lit de Nicolas Besson, son oncle, récemment décédé ; l'aumônier obtient cette compensation pécuniaire en vertu de son droit immémorial de s'emparer du lit de tout chef de famille venant à mourir dans l'une des trois paroisses de La Chaise-Dieu (16 janvier 1596, n. st). – 3-5. Sentence du bailli de Montferrand condamnant trois habitants de La Chaise-Dieu à payer à Michel Des Serpens, aumônier, la valeur du lit de leur père décédé (13 avril 1519). – 6-9. Arrêt du parlement de Paris condamnant Guillaume Myet, infirmier de La Chaise-Dieu, à payer une rente de 66 sous 8 deniers à Jacques de Vinols, aumônier, en échange d'une redevance annuelle et obligatoire de 8 setiers de seigle (6 août 1605). – 10. Accord par lequel les religieux de La Chaise-Dieu s'engagent à payer une rente de 21 livres aux habitants du lieu au lieu d'une redevance individuelle d'une pite de vin et de 5 oublies de froment (23 décembre 1605). – 11. Engagement pris par Christophe Milhon, aumônier, de payer une rente annuelle de 20 livres aux habitants de La Chaise-Dieu en échange des redevances en vin et oublies sus-mentionnées (9 février 1607). – 12 Engagement pris par divers habitants de La Chaise-Dieu de servir la rente accoutumée de 8 setiers de seigle moyennant une somme annuelle de 35 livres (1er avril 1609). – 13-19. Cessions par les habitants de La Chaise-Dieu à divers de la rente annuelle de 20 livres qui leur était due par l'aumônier (1610-1622). – 20. Délibération des habitants de La Chaise-Dieu à l'effet de citer en justice l'aumônier pour le contraindre à tenir ses engagements, notamment en ce qui concernait sa contribution de l'hôpital et la distribution de secours aux pauvres (19 juillet 1623). – 21 et 22. Sentence du sénéchal d'Auvergne condamnant Christophe Milhon, aumônier, à acquitter les charges de son bénéfice spécifiées dans le livre « dit Domino » (1624). – 23-25. Consultation juridique sur un procès en instance entre l'aumônier et les administrateurs de l'hôpital de La Chaise-Dieu sur la propriété d'une petite place sise contre la muraille de l'abbaye (1638). – 26. Bail à ferme des revenus de l'aumônerie, moyennent 16 setiers et 4 cartons de grains (14 juillet 1669). – 27. Déclaration à l'assemblée du Clergé de France des charges et revenus de l'aumônerie de l'abbaye. Les recettes proviennent du prieuré de Dore-l'Eglise et d'une rente de 15 setiers de grains sur la paroisse de La Chaise-Dieu, le tout évalué 851 livres. Parmi les dépenses : portion congrue du curé de Dore-l'Eglise, 300 livres, à son vicaire, 150 livres, entretien des ornements et vases sacrés dudit lieu, 40 livres (1729). – 28-49. Procès intenté devant la sénéchaussée d'Auvergne par Joseph Pellet et Mary Vachier, fermiers des revenus de l'aumônerie, pour s'opposer à la délivrance du prix de vente des biens de Jean Clochier, de la paroisse de Connangles, leur débiteur (1757-1773). – 50. Sommation faite à l'aumônier en paiement d'une somme de 31 livres 12 sous, montant des décimes dues par lui au diocèse de Clermont pour le terme du mois de septembre (octobre 1776). – 31. Vente par François de La Roque de Séverac, seigneur de Braye, Pierre-Antoine Torrilhon, avocat au parlement, et Jean Richard, bourgeois, tous habitants de La Chaise-Dieu, à Vidal Duchamp, journalier, de divers tènements sis au lieu-dit de Losanges, paroisse de Connangles, et relevant en directe de l'aumônerie, moyennant la somme totale de 3.974 livres (26 août 1778). – 32. Bail à ferme des revenus et cens perçus par l'aumônier sur les paroisses de Saint-Pal-de-Murs et de Dore-l'Église moyennant 350 livres par an (21 janvier 1781).

Identifiant de l'unité documentaire :

1 H 14

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 8 pièces, parchemin ; 44 pièces, papier.

Organisation :