Document d'archives : Brouillon autographe du télégramme adressé par le préfet Paraf au ministère de l'Intérieur après la visite de 1964

Contenu :

Présentation du contenu
La province qui s'endort !
Plaquant son dernier accord,
Le piano clôt sa fenêtre.
Quelle heure peut-il bien être ?
Jules Laforgue, Complainte de la lune en province.
Pour la première fois le Premier ministre vient en visite dans le Cantal, à l'invitation du Conseil général qui en forme le vœu au début de janvier 1964. Déjà le général de Gaulle lui avait suggéré de se faire élire quelque part. Les élections législatives doivent se tenir en 1967 ; Pompidou hésite : Cajarc (Lot), région parisienne, Cantal ?
Maurice Paraf, préfet depuis le 30 octobre 1963, a pris la température durant le voyage. Et elle est bonne : "véritable élan populaire", "plus de quinze mille personnes se sont pressées sur l'ensemble du parcours ; cet accueil enthousiaste mérite d'être noté de la part d'une population généralement réservée".
C'est à l'occasion de l'inauguration du nouvel établissement thermal de Chaudes-Aigues que le Premier ministre remarqua le maire de cette commune, Pierre Raynal, qui fut son suppléant en 1968, pour lui succéder comme député en 1969.

Cote :

26 NUM 28

Ressources complémentaires :

Conservation des originaux :
Localisation des originaux
ADC, 3 SC 5996

Type de document :

Où consulter le document :

Archives départementales du Cantal

Archives départementales du Cantal