Document d'archives : Ordonnances synodales.

Institution de conservation :

Archives départementales des Hautes-Alpes

Contenu :

Présentation du contenu
« Extrait abrégé des ordonnances sinodales de Mgr Hervé, évesque, comte et seigneur de Gap », en 45 articles (1694) : De l'habit, tonsure et modestie des ecclésiastiques (art. 1-6). « L'abus et l'immodestie des perruques ou bonnets à poil qu'on met en forme de perruque, nous oblige de les défendre à tous ecclésiastiques ». — Des mœurs et études ecclésiastiques (art. 7-12) : « Ordonnons qu'ils continueront, tous les ans, de faire une retraite spirituelle, pendant huit jours, dans notre séminaire ou autre lieu que nous leur indiquerons ; que chacun s'y trouvera à son rang et dans le tems porté par notre ordonnance de 1688, et en six bandes différantes, trois desquelles seront au printems et trois à l'automne,... À peine d'y passer quinze jours au lieu de huit... Les conférences seront continuées chaque mois, et les réponses d'icelles, données par écrit, selon le règlement fait et publié dans nos précédens sinodes ». — Du culte et service divin (art. 13-19). « Tous les ecclésiastiques sçauront et observeront les cérémonies contenues au Cérémonial et Rituel romain, et ainsi qu'elles sont expliquées par du Moulin, ensemble le chant Grégorien ». — Police ecclésiastique (art. 20-35). «Les ecclésiastiques n'étant pas du diocèse, qui y viennent prendre des cures et qui n'ont cependant jamais été dans nostre séminaire, y passeront deux mois avant d'exercer les fonctions de leur cure, afin d'apprendre la discipline, cérémonies et règles du diocèse, pour agir uniformément avec les autres... La disette d'ecclésiastiques et la multitude des services qui se trouvent vaccants dans le diocèse, nous oblige de deffendre à tous les prestres qui n'ont pas des titres de bénéfices demandant résidence ailleurs d'en sortir, sans nostre permission, pour rester dehors plus d'un mois... Défendons à tous les ecclésiastiques de faire dans les églises aucunes publications des choses prophanes ou affaire temporelles que de nostre permission
Ces quatre mots, ajoutés après coup, sont manuscrits.
, sauf de les faire faire à la porte de l'église, au sortir des offices... Tous les cimetières seront ornez d'une croix décente et entourés de murailles, dans six mois... Défendons à toutes sortes de personnes de tenir les écoles sans avoir été par nous examinés et approuvés par écrit, sous peine d'interdiction ipso facto de l'entrée de l'église et autres de droit ; déclarant que les hommes qui auront cette permission ne pourront admettre les filles aux écoles des garçons, ny les femmes, des garçons aux écoles des filles... Comme il est nécessaire d'avoir des promptes réponses aux lettres circulaires que nous écrivons de tems en tems aux curés et ecclésiastiques de ce diocèse, soit pour les affaires de l'Église, soit pour celles de l'État, et souvent par ordre exprès de Sa Majesté, et que souvent lesd. Réponses ou ne nous ont point été faites ou l'ont été trop tard, nous sommes obligés d'ordonner que doresnavant, lorsque nous enverrons des lettres circulaires aux archiprêtres de ce diocèse, ils nous en accuseront par écrit réception et enverront incessamment des copies à tous les ecclésiastiques de leurs archiprêtre, desquels ils tireront récépissé desd. Copies ; et iceux ecclésiastiques seront obligés de remettre ausd. Archiprêtres, dans la huitaine, leur réponse, et en tireront décharge d'icelui ; après quoi, lesd. Archiprêtres nous enverront toutes lesd. Réponses ou extraits d'icelles, dont prendront aussi, pour leur décharge, un récépissé ». — Des sacrements (art. 36-45). « La lampe brûlera tout le jour devant le Saint-Sacrement... Pour cet effet, on fera une ou deux queste d'huile pendant l'année ». « Toutes les permissions de prêcher, confesser, catéchiser, de faire des processions, d'exposer le Saint-Sacrement, d'ériger ou continuer des confrairies, d'avoir des chapelles domestiques ou autres hors des églises, fondations, établissements, statuts et généralement toutes autres permissions quelconques accordées ou confirmées soit par mes prédécesseurs, soit par nous-mêmes, nous soient rapportées dans six mois, pour être par nous le tout examiné, continué ou discontinué », etc. (sans date).

Identifiant de l'unité documentaire :

G 934

Description physique :

Description physique: (Liasse.) — 1 placard, in-folio maximo, papier, imprimé.

Organisation :