Document d'archives : Saint-Saturnin

Institution de conservation :

Archives départementales du Cantal

Contenu :

Présentation du contenu
Avant 1789, Saint-Saturnin était le siège d'une justice seigneuriale ressortissant à la sénéchaussée d'Auvergne. L'édifice comporte une nef ouvrant au nord sur trois chapelles latérales, au sud sur un porche et une chapelle ; un transept dont les bras sont creusés d'une niche en absidiole ; un choeur polygonal. Transept, choeur, partie Est du goutterot méridional, du XIIe siècle. Nef, chapelle sud, porche et troisième chapelle nord du XVe siècle. Les deux premières chapelles nord, le clocher et sa tourelle d'escalier datent du XIXe siècle. L'arc triomphal est reçu sur colonnes engagées par l'intermédiaire de chapiteaux aux corbeilles sculptées. Le carré du transept est couvert d'une coupole sur trompes évidées en cul-de-four. Ce carré du transept ouvre sur des croisillons voûtés d'un berceau brisé transversal. Chacun de ces croisillons s'ouvre à l'est, par un arc en plein cintre, sur une petite absidiole semi-circulaire creusée en niche dans le mur. Les arcs de communication du carré avec ces croisillons retombent par l'intermédiaire de chapiteaux aux corbeilles sculptées. Le choeur, à cinq pans coupés, est couvert d'une voûte en cul-de-four, portée sur une arcature formée de cinq arcs en plein cintre reçus sur colonnettes dont les chapiteaux ont également des corbeilles ornées. A l'extérieur, le porche est couvert d'une voûte d'ogives retombant, à partir d'une clé circulaire chargée du monogramme du Christ, sur des masques ou simples culots. La corniche s'orne de modillons sculptés originaux (animaux fantastiques, monstres, sirène bifide...).

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique:

Références bibliographiques :

Bibliographie
Art roman en Auvergne [Texte imprimé] / Xavier Barral i Altet,... ; photographies, Nicolas Fediaevsky. Rennes Ouest-France 1984 (cote ADC : 8 BIB 1224)